Noël : les Français se pressent pour faire leurs courses

Malgré les difficultés de déplacement et d'éventuels retards de livraison, les Français se pressent dans les magasins pour effectuer leurs derniers achats.

France 3

À moins de 48 heures du réveillon, dans les rues commerçantes des centres-ville, on parle une langue comprise de tous les gourmands. "Praliné, chocolat ou café", détaille une professionnelle. "Homards, crevettes, langoustines", renchérit une vendeuse de poissons. Il y en a pour tous les goûts, et surtout pour tous les retardataires, quitte à payer un peu plus cher. "On a perdu beaucoup de clientèle, il n'y a pas eu grand monde ces dernières semaines", regrette Orphene Di Fazio, une commerçante qui avoue avoir augmenté les prix.

Un panier moyen en baisse

Des bouteilles de vin au fromage, il n'y a qu'un pas, ou plutôt un bout de trottoir. Derrière les comptoirs, on s'adapte à chaque client. "Une de mes belles-filles est enceinte, donc on prend du fromage pasteurisé", précise une cliente. Fromage pasteurisé ou au lait cru, en ce moment, les ventes n'atteignent pas des sommets. "Le panier moyen est de 40-45 € cette année pour un plateau de fromages. C'est en baisse", souligne la marchande de fromage Pauline Vacroux. Il reste encore un jour seulement pour faire les derniers achats d'un réveillon réussi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un étal de fruits et légumes au moment de Noël, à Lyon (Rhône).
Un étal de fruits et légumes au moment de Noël, à Lyon (Rhône). (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)