Noël : les commerçants veulent rattraper leur retard avant le réveillon

Après un mois de décembre fortement perturbé par la mobilisation des "gilets jaunes", les commerçants ont fait le plein lundi 24 décembre, jusqu'à la dernière minute.

FRANCE 2

Pour arriver jusqu'à l'étal du poissonnier il faut s'armer de patience. À la veille de Noël, c'est le rayon le plus fréquenté, fraîcheur des produits oblige. Vers midi, c'est la rupture de stock dans ce supermarché parisien et le temps des premières déceptions : plus de dorade royale. En temps normal, cinq salariés travaillent ici, mais aujourd'hui ils sont dix. Lundi 24 décembre, 8 000 clients sont venus dévaliser les rayons, 30% de plus que d'habitude.

Les Français dépensent entre 120 et 180 euros pour leur repas

Une trentaine de salariés supplémentaires ont donc été appelés en renfort. Parmi eux, des intérimaires, des étudiants et des animateurs. Entre le foie gras et la pâtisserie, les rayons sont pris d'assaut à la dernière minute. Pour leur repas de fêtes, les Français vont dépenser entre 120 et 180 euros. Les prix attractifs des supermarchés sont donc une aubaine pour certains.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme au rayon surgelés d\'un supermarché de Bordeaux (Gironde), le 21 février 2013.
Une femme au rayon surgelés d'un supermarché de Bordeaux (Gironde), le 21 février 2013. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)