Loi alimentation : les prix vont-ils flamber dans les supermarchés ?

Selon l'UFC-Que choisir, les Français dépenseront 177 euros de plus par an en faisant leurs courses suite à l'application de la nouvelle loi alimentation qui limite les promotions. Mais ces calculs sont critiqués.

Cette vidéo n'est plus disponible

Faire ses courses coûtera plus cher en 2018. C'est en tout cas ce qu'estime l'UFC-Que choisir. Selon elle, un foyer français devra débourser 177 euros de plus par an en moyenne, premier effet de la loi alimentation qui encadre les promotions et augmente le seuil de revente à perte des grandes surfaces. L'association estime que l'augmentation globale des prix de la grande distribution sera comprise entre 1.7 et 5 milliards d'euros.

Nouvelle loi, mais prix toujours bas ?

Mais d'autres calculs estiment que cette estimation n'est pas réaliste : si l'on ne prend en compte que les produits alimentaires, ce montant serait divisé par deux. Elle serait comprise entre 900 millions et 2.5 milliards d'euros. Si la grande distribution promet de respecter cette nouvelle loi, les dirigeants des grandes enseignes ont déjà confirmé vouloir poursuivre leur politique de prix bas. 




Le JT
Les autres sujets du JT
Un présentoir de Nutella vide après une promotion dans un magasin Intermarché de Toulouse (Haute-Garonne), le 26 janvier 2018.
Un présentoir de Nutella vide après une promotion dans un magasin Intermarché de Toulouse (Haute-Garonne), le 26 janvier 2018. (NATHALIE SAINT-AFFRE / MAXPPP)