Les carafes d'eau filtrantes ne filtrent pas grand chose, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, a remis en cause, dans un rapport publié mardi, l'utilité des carafes d'eau filtrantes.

Remplissage d\'une carafe d\'eau filtrante, le 16 mars 2009, à Rennes. (Photo d\'illustration)
Remplissage d'une carafe d'eau filtrante, le 16 mars 2009, à Rennes. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Les carafes d'eau filtrantes laissent à désirer, selon un rapport, publié mardi 14 mars, par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation. L'Anses ne fait pas état de risque pour la santé. Pour autant, ces carafes, censées améliorer la qualité de l'eau potable du robinet, ont finalement assez peu de bénéfices.

Les carafes filtrantes pour "épurer" l'eau du robinet sont utilisées par 20% des foyers français. Cela représente près d'un million d'appareils vendus chaque année et 15 millions de cartouches.

La qualité liée à l'usage qui en est fait

Selon l'Anses, la qualité de ces carafes dépend notamment de l'utilisation que l'on en fait à la maison. Pour en obtenir des bénéfices, il faut bien nettoyer ces carafes. Il faut changer les cartouches tous les mois, conserver l'eau au réfrigérateur et la consommer dans les 48 heures au plus tard.

L'Anses estime également que les fabricants de carafes filtrantes peuvent améliorer les tests et les matériaux utilisés. L'origine de cette remarque est que l'on retrouve dans cette eau filtrée des ions d'argent, du sodium, du potassium, de l'ammonium, ainsi qu'un abaissement du ph et parfois une altération de la qualité microbiologique de l'eau.

Tout cela ne présente pas de risque pour les buveurs, mais remet en question l'utilité de l'appareil. Lorsqu'on laisse reposer de l'eau du robinet dans un pichet classique, sa qualité est déjà bien améliorée.