Leclerc condamné à une amende record pour "pratiques commerciales abusives"

Bercy a infligé une amende record de 117 millions d'euros à Leclerc. Le groupe est accusé de "pratiques commerciales abusives".

FRANCE 2

Une amende record, du jamais vu dans la grande distribution. Bercy vient d'infliger une amende de 117,3 millions d'euros au groupe Leclerc. Le numéro un français est accusé de "pratiques commerciales abusives". Il aurait contourné la loi en passant par une centrale d'achat hors de France. Pour la secrétaire d'État, pas question de se contenter d'une amende symbolique. "Il fallait appliquer une amende qui correspond au maximum possible prévu par la loi c'est-à-dire trois fois le montant des sommes que nous estimons avoir été prélevées sans fondement juridique sur les fournisseurs de Leclerc", explique Agnès Pannier-Runacher.

Leclerc a obligé 27 fournisseurs à baisser leurs prix sans contrepartie

Le groupe n'a pas mené en France ses négociations commerciales avec certains fournisseurs. Il en a délocalisé une partie dans sa centrale d'achat en Belgique. Résultat, selon la répression des fraudes, Leclerc a obligé 27 fournisseurs à baisser leurs prix sans contrepartie, notamment Danone ou encore Pepsi. Une pratique illégale pour un groupe français. Dans un communiqué, l'enseigne assure qu'"il s'agit clairement de mettre la pression sur E. Leclerc, afin qu'il renonce à sa politique de prix bas pour les consommateurs".

Le JT
Les autres sujets du JT
La façade d\'un magasin Leclerc de Toulouse. (illustration)
La façade d'un magasin Leclerc de Toulouse. (illustration) (REMY GABALDA / AFP)