Vol de documents dans l'affaire Lactalis : "C'est scandaleux, nous avons décidé de porter plainte pour dissimulation de preuves"

Maître Yassine Bouzrou, avocat de plusieurs familles de victimes, a réagi jeudi sur France Inter.

Maître Yassine Bouzrou, avocat de plusieurs familles concernées par l\'affaire du lait contaminé Lactalis.
Maître Yassine Bouzrou, avocat de plusieurs familles concernées par l'affaire du lait contaminé Lactalis. (SILVERE GERARD / MAXPPP)

"C'est scandaleux. Nous sommes face à un vrai scandale judiciaire et nous avons décidé de porter plainte pour dissimulation de preuves", a déclaré jeudi 30 août maître Yassine Bouzrou, avocat de plusieurs familles concernées par l'affaire du lait contaminé Lactalis, au micro de France Inter, après le vol de documents relatifs à l'affaire dans des bureaux de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

"Nous avons décidé de déposer une plainte car nous avons appris que le service enquêteur a été cambriolé. Les ordinateurs ont été volés au siège de ce service et dans ces ordinateurs il y avait des éléments sensibles concernant l'enquête portant sur l'affaire Lactalis", a poursuivi Yassine Bouzrou.

Des voleurs "parfaitement informés"

"Il s'agit d'un acte commis par des professionnels car ils étaient parfaitement informés, ils savaient où aller chercher ces ordinateurs, c'est un vol sans effraction et ce qui est très frustrant pour les victimes et notamment pour celles qui ont porté plainte, c'est que nous ne retrouverons certainement jamais les éléments de l'enquête et qu'en même temps, l'usine de Craon, en Mayenne, qui produisait ces produits dangereux a pu ouvrir de nouveau", conclut l'avocat.

Selon la DGCCRF, il s'agit de documents administratifs relatifs à la gestion des retraits des lots suspects et qui n'ont aucun lien avec l'enquête pénale en cours.

Une trentaine de nourrissons qui avaient bu du lait infantile produit par l'industriel dans son usine de Craon, ont été contaminés par des salmonelles fin 2017. Plusieurs centaines de plaintes ont été déposées.