Lait contaminé : à qui la faute ?

La journaliste, Isabelle Saporta, était l'invitée du Grand Soir 3 ce jeudi 11 janvier pour parler du scandale du lait infantile contaminé.

Après 35 cas de contamination aux salmonelles chez des nourrissons, le gouvernement accuse directement Lactalis. La journaliste, Isabelle Saporta, pointe du doigt pour sa part le manque de réaction de l'État dans cette affaire. "Ce que je trouve assez génial de la part de l'Etat, c'est le temps quand même qu'ils ont mis à réagir. Et on voit bien que quand il s'agit d'attaquer un groupe comme Lactalis, on y va avec des pincettes quand même", déplore-t-elle en plateau, rappelant que "c'est un groupe mondial, l'industrie agroalimentaire en France, c'est 500 000 emplois, c'est 174 milliards de chiffre d'affaires".

Un "système d'agrobusiness"

Plusieurs supermarchés ont pour leur part continué à vendre les lots de lait contaminé alors que leur retrait avait été ordonné. Pour eux, le responsable est Lactalis. "Aujourd"hui en France, on a mis en place un système d'agrobusiness qui fonctionne sur argent d'Etat pour sous-payer les paysans pour que l'industrie agroalimentaire ait des denrées alimentaires qu'elle touche pas chères", s'indigne en plateau Isabelle Saporta.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des boîtes de lait pour bébé Milumel de chez Lactalis.
Des boîtes de lait pour bébé Milumel de chez Lactalis. (MAXPPP)