INFO FRANCEINFO. Lait infantile contaminé : 30 nouvelles plaintes de familles contre Lactalis

Deux séries de plaintes simultanées ont lieu dans l'affaire Lactalis, selon des informations de franceinfo. 30 nouvelles familles vont porter plainte, jeudi, contre le groupe et certains groupes de distribution. Par ailleurs, l'association Foodwatch déposera plainte contre X mercredi.

Le siège du groupe laitier Lactalis, à Laval (Mayenne), le 17 janvier 2018.
Le siège du groupe laitier Lactalis, à Laval (Mayenne), le 17 janvier 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Rebondissement dans l'affaire du lait infantile contaminé. 30 nouvelles familles, membres de l'association des familles de victimes du lait contaminé aux salmonelles, vont porter plainte, jeudi 15 février, auprès du parquet de Paris contre Lactalis, selon les informations de franceinfo mercredi 14 février. Ces plaintes visent le groupe industriel français pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "blessures involontaires".

Certaines familles portent également plainte contre les groupes de distribution Auchan et Leclerc pour "blessures involontaires". Les bébés de ces familles ont été atteints de salmonellose après avoir consommé du lait en poudre des marques Lactalis. Certains de ces enfants ont subi des complications et ont dû être hospitalisés.

"Malgré ses contrôles, l'État n'a rien soupçonné"

"Il y a eu des failles sur toute la chaîne de responsabilité dans cette histoire", explique Quentin Guillemain, président de l'association des familles de victime. "Faille de Lactalis en premier lieu qui a fabriqué des produits infantiles contaminés aux salmonelles pendant plus de 10 ans, jusqu'aux distributeurs, pharmacies, crèches et hôpitaux qui n'ont pas appliqué les retraits de lots et ont vendu des produits potentiellement contaminés".

Quentin Guillemain affirme également que l'État est fautif car, dit-il, "malgré ses contrôles l'État n'a rien soupçonné dans l'usine pendant plus de 12 ans et qui n'a pas informé correctement les familles depuis début décembre".

Ces plaintes s’ajoutent à 15 premières plaintes déjà déposées précédemment auprès du procureur de la République de Paris. Simultanément à ces plaintes, l'association Foodwatch va à son tour déposer plainte mercredi contre X pour 12 infractions commises par Lactalis, les distributeurs, les laboratoires et les autorités publiques.