La filière du thon renait à Arcachon

Coup de projecteur sur l'un des poissons les plus consommés en France : le thon. Massivement importé dans le pays, il fait son retour dans le bassin d'Arcachon (Gironde) où une petite industrie s'y est installée.

France 2

Sur le marché du Cap Ferret (Gironde), les badauds redécouvrent le thon blanc. Celui-là est pêché dans le bassin d'Arcachon. "Une petite industrie thonière se met en place dans le bassin d'Arcachon. Cette année j'ai décidé de continuer la chaine et proposer ce poisson merveilleux", explique aux gens Frédéric Bruyère, de la conserverie des pins. Confit, à l'huile, au thym-laurier, ou au piment doux, plusieurs sortes de thon sont concoctées par ce passionné. C'est la première qui est artisanale dans le bassin. "Ça donne du sens à la consommation de pouvoir consommer local", acquiesce une femme.

La demande explose

Peu avant minuit, le bateau revient au port après trois jours loin des côtes pour pêche le thon blanc. La ressource s'est régénérée après une période  de disette. "Il y a eu un laps de temps où ce n'était pas intéressant d'y aller parce qu'il n'y en avait pas suffisamment. On arrive à des apports sur lesquels on peut compter", précisent les pêcheurs.
Vendu aussi à la criée à 5h du matin, il l'est aux plus offrants. Le directeur de la conserverie est focalisé sur sa marchandise. Le prix ne fait que grimper. Plus de 4,50 euros le kilo contre à peine 3 euros au mois de juin. Le résultat d'une pêche raisonnée centrée sur la qualité plutôt que la quantité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes profitent de la plage à Arcachon (Gironde), le 27 février 2019. 
Des personnes profitent de la plage à Arcachon (Gironde), le 27 février 2019.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)