Commerce : les produits du terroir français toujours aussi populaires à l'étranger

Les produits de la gastronomie française ont toujours la cote à travers le monde. Mais attention aux risques de contrefaçon, qui touche notamment le champagne ou les huîtres. Les précisions de la journaliste Florence Griffond sur le plateau de France 2.

France 2

Quels sont les produits de la gastronomie française qui cartonnent à l'étranger ? "La France reste le premier exportateur mondial de vin en valeur, avec 9,3 milliards d'euros exportés en 2018, un chiffre en hausse de 2,8% grâce au champagne et au cognac. Entre 2009 et 2017, nos exportations de spiritueux ont doublé, cela représente 4,4 milliards d'euros. Les produits alimentaires de luxe, aussi, ont la cote. Exemple : les huîtres françaises, exportées dans plus de 80 pays. Nous sommes le leader mondial, avec 11 800 tonnes exportées pour un montant record de 88,5 millions d'euros", indique la journaliste de France 2 Florence Griffond sur le plateau du 13 Heures.

Plus d'achats que de ventes en Europe, une première depuis 1945

Au-delà du luxe, quel est le bilan pour nos produits alimentaires ? "Nous devons ne pas trop nous reposer sur nos lauriers, car au niveau européen, l'année dernière, pour la première fois depuis 1945, nous avons plus acheté que vendu des produits alimentaires à nos partenaires. Le déficit est de 300 millions d'euros. C'est flagrant dans des secteurs comme la viande ou les fromages. Si on regarde au niveau mondial, nous avons plus vendu qu'acheté. Le solde est de 1,8 milliard d'euros en 2018", ajoute-t-elle. Il faut rappeler que la compétition n'est pas toujours loyale. "Il existe des contrefaçons de champagne. Pour lutter contre le phénomène, certains producteurs français ripostent avec des étiquettes connectées pour identifier les bouteilles à coup sûr. Les producteurs d'huîtres, eux aussi, font face à la contrefaçon. Un exportateur français a décidé de marquer chaque huître avec un logo pour garantir le 'made in France'", conclut Florence Griffond.

Le JT
Les autres sujets du JT
Si le produit n\'a pas été consommé, il est demandé de le rapporter à son point de vente. 
Si le produit n'a pas été consommé, il est demandé de le rapporter à son point de vente.  (PHILIPPE ROY / AFP)