Cantines scolaires : les ministres divisés autour de la politique sur les menus sans viande

La décision du maire de Lyon (Rhône) de servir un repas sans viande dans les cantines gagne les plus hautes sphères du monde politique. Les ministres de l’Agriculture et de la Transition écologique s’écharpent autour de la question, mardi 24 février. 

France 2


Menu avec ou sans viande ? La question divise jusque les membres du gouvernement. Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a dénoncé lundi 22 février la vision passéiste du sujet et fustigé un "débat préhistorique". Mardi 23 février, au tour du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation de s’emparer du sujet. Julien Denormadie a pointé du doigt la politique des écologistes : "C’est toujours une écologie de l’entre
-soi, où à chaque fois ce sont ceux qui sont les plus fragiles, qui n’ont pas forcement accès à des repas équilibrés, qui sont pénalisés." 

Le duel enflamme la majorité 

Le député et agriculteur Jean-Baptiste Moreau a à son tour attaqué Barbara Pompili, à laquelle il reproche notamment un manque de pragmatisme. "Le dogmatisme, c’est considérer qu’une femme est déloyale lorsqu’elle défend ses convictions", a riposté à gauche Hugues Renson. Emmanuel Macron, en visite mardi 24 février auprès des agriculteurs et de leur ministre, a finalement tenté de remettre de l’ordre, affirmant que "le bon sens n’est pas interdit" et dénonçant des "divisions idiotes". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Agriculture, Julien Denormandie, le 16 septembre 2020.
Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, le 16 septembre 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)