C'est la saison des champignons, comment reconnaître les comestibles ?

Sur le plateau du 13 Heures, la journaliste Valérie Heurtel donne quelques clés pour faire la différence entre les bons et les mauvais champignons.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'automne bat son plein, et en forêt, les amateurs de champignons ne boudent pas leur plaisir au moment d'aller les ramasser. Mais attention cependant à ne pas ramener des espèces nocives. "En France, on trouve à peu près 3 000 espèces de champignons et une centaine, pas plus, sont comestibles", précise la journaliste Valérie Heurtel sur le plateau du 13 Heures. Il faut donc être très prudent.

Le Cèpe de Bordeaux et son jumeau toxique, le Bolet de Satan

"Méfiez-vous surtout des faux amis", prévient-elle. Ainsi, si vous regardez un coulemelle et une lépiote brun-incarnat, la ressemblance est frappante, mais le second champignon est mortel. Il en va de même pour le Cèpe de Bordeaux et son jumeau toxique, le Bolet de Satan. Le plus simple, en cas de doute, reste d'aller chez son pharmacien et de ne prendre aucun risque. Il faut aussi séparer les champignons douteux du reste de la récolte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme passe devant une amanite tue-mouches, un champignon toxique, le 20 octobre 2012, à Clairmarais (Pas-de-Calais).
Une femme passe devant une amanite tue-mouches, un champignon toxique, le 20 octobre 2012, à Clairmarais (Pas-de-Calais). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)