Cet article date de plus de deux ans.

Bactérie E.coli : un deuxième enfant est mort depuis février, les autorités sanitaires insistent sur la prévention

Selon Santé publique France, qui a fait cette annonce samedi, "22 cas supplémentaires sont en cours d'investigation". 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un deuxième enfant est mort dans le cadre de la recrudescence de cas de contaminations graves à la bactérie E.coli, annonce l'agence Santé publique France, le 12 mars 2022. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Un deuxième enfant est mort dans le cadre de la recrudescence de cas de contaminations graves à la bactérie E.coli signalés depuis début février, a annoncé samedi 12 mars l'agence Santé publique France, qui insiste sur "la prévention des risques alimentaires".

Au 11 mars, 26 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) "liés à des bactéries E. coli présentant des caractéristiques similaires ont été identifiés" chez des enfants de 1 à 15 ans et "deux enfants sont décédés", a indiqué Santé publique France dans un communiqué, ajoutant que "22 cas supplémentaires sont en cours d'investigation".

Des recommandations pour prévenir les risques alimentaires

"Cette maladie, dont l'origine est le plus souvent alimentaire, est potentiellement grave pour les jeunes enfants, précise France Bleu à propos du SHU. Il s'agit d'une complication d'un épisode de diarrhée souvent sanglante, qui peut provoquer une insuffisance rénale aiguë".

Les autorités renouvellent des recommandations de prévention, parmi lesquelles : le lavage des mains doit être systématique avant la préparation des repas ; les viandes, notamment la viande hachée de bœuf, doivent être bien cuites à cœur ; le lait cru, les fromages à base de lait cru et les produits laitiers fabriqués à partir de lait cru ne doivent pas être consommés par les enfants de moins de 5 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.