Aveyron : un village se bat pour préserver sa boulangerie

À Sainte-Eulalie-d’Olt, dans l'Aveyron, les habitants se relaient derrière le comptoir de leur boulangerie depuis le départ à la retraite du boulanger. Une situation provisoire, dans l’attente de trouver un successeur. 

FRANCE 2

C’était une boulangerie menacée de fermeture il y a encore trois semaines. Aujourd’hui, c’est le lieu principal de rendez-vous des habitants de Sainte-Eulalie-d’Olt, village de l’Aveyron de 360 personnes. Chacun à leur tour, une quinzaine de bénévoles se relaient à la caisse. Le boulanger assure chaque matin la fabrication de pains et croissants, bien qu’il soit officiellement à la retraite. Mais en attendant de retrouver un repreneur, Jean-Yves Audo a choisi de rester gracieusement le temps qu’il faudra.

Tout un symbole

« Je m’y attendais pas, que ce soit aussi fort. Franchement ça fait vraiment plaisir », confie le boulanger. « Il faut se battre pour sauver la boulangerie, explique une habitante. Il n’y a pas grand-chose comme commerces dans le village, alors le peu qu’on a on aimerait bien le garder. » L’épicerie a failli fermer il y a quelques années, alors sauver la boulangerie, c’est tout un symbole. L’association des bénévoles a même tout prévu pour augmenter le chiffre d’affaires et offrir un salaire décent au futur commerçant.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Nîmes (Gard), le prix de la baguette oscille entre 80 et 90 centimes d\'euro. La boulangerie discount propose du pain à moitié prix, à 40 centimes d\'euro.
A Nîmes (Gard), le prix de la baguette oscille entre 80 et 90 centimes d'euro. La boulangerie discount propose du pain à moitié prix, à 40 centimes d'euro. (VINCENT KESSLER / REUTERS)