Ardèche : les contrefaçons du fromage de chèvre picodon fragilisent la filière AOP

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Ardèche : les contrefaçons du fromage de chèvre picodon fragilise la filière AOP
France 2
Article rédigé par
H.Puffeney, E.Sizarols, A.d'Abrigeon, P.Brame - France 2
France Télévisions

Le picodon, un petit fromage de chèvre, est produit en Ardèche et dans la Drôme. 500 tonnes de cette spécialité locale sont produites chaque année, commercialisées sous une AOP. Mais des picodons sans labels sont parfois vendus aux touristes sur les marchés, ce qui pénalise la filière. 

Le picodon est un petit palet d'une soixantaine de grammes, un fromage de chèvre typique de l'Ardèche et de la Drôme, protégé par une AOP (appellation d'origine protégée). Au marché de Privas (Ardèche), chaque samedi, les habitués et touristes apprécient cette spécialité à deux euros l'unité. Mais, parfois, certains fromages qui portent son nom ne portent pas le label. 

Des contrefaçons sur les marchés

A Ruoms (Ardèche), sur un marché touristique, un vendeur commercialise du "picodon", sans afficher de label, ce qui est illégal. Selon lui, certains de ses fromages sont affinés 3 à 4 jours, mais pour obtenir l'appellation, ils doivent être affinés 12 jours minimum. "Celui-là est trop crémeux, trop coulant, le vrai picodon est un fromage un petit peu sec (...) et là on a cette pointe d'amertume qui arrive en arrière-goût", explique la présidente du syndicat de l'AOP.

Pour lutter contre la contrefaçon, le syndicat a embauché une personne qui surveille sur les marchés les contrefaçons. Les utilisations abusives de termes interdits comme "fromage type picodon", ou "façon picodon", fragilisent la filière qui suit des règles exigeantes. Ces contrefaçons peuvent être punies de deux ans de prison et 300 000 euros d'amende. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.