Alimentation : forte hausse des contaminations à la salmonelle « typhimurium »

Saucisson, jambon, pâté… Depuis dix ans, le nombre de contaminations à la salmonelle « typhimurium » explose en France.

L’an dernier, 2500 personnes ont été malades après avoir mangé de la charcuterie contaminée par la salmonelle « thyphimurium ». C’est cinquante fois plus qu’il y a dix ans. Cette bactérie est très fréquente chez l’homme. « C’est une salmonelle que l’on peut retrouver dans le tube digestif des animaux, explique le Dr François-Xavier Weil, directeur du centre national de référence des salmonelles de l’Institut Pasteur. Ça va des reptiles jusqu’à l’éléphant et également chez les animaux d’élevage donc c’est une des salmonelles les plus fréquentes que l’on observe ».

La salmonelle « typhimurium » se cache le plus souvent chez les porcs car ce sont des porteurs sains. Elle peut provoquer une gastro-entérite, de la fièvre voire une septicémie chez les personnes les plus fragiles. Mais, rien ne sert de s’alarmer selon le Dr François-Xavier Weill. « Ce n’est pas parce qu’on consomme un aliment qui contient quelque salmonelle qu’on va être malade. Tout dépend de la quantité qui va se trouver dans l’aliment et les défenses de la personne qui va consommer cette salmonelle. Les personnes les plus fragiles sont aux âges extrêmes de la vie. Ce sont aussi des femmes enceintes ou des personnes qui subissent un traitement médical très immunodépressif.»

Pour ces personnes fragiles, mieux vaut éviter de consommer de la charcuterie. Pour les autres, quelques règles d’hygiène s’imposent comme le lavage des mains, le respect de la chaine du froid et des dates limites de consommation.

 

Alimentation : forte hausse des contaminations à la salmonelle « typhimurium »
Alimentation : forte hausse des contaminations à la salmonelle « typhimurium »