Washington d'ici, France info

PODCAST. Coronavirus USA : chronique d’une catastrophe annoncée

Confinés chez eux, les correspondants des radios francophones publiques donnent la parole aux soignants américains, à ceux qui craignent de perdre leur travail et analysent la gestion de cette crise sans précédent par Donald Trump.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pennsylvania Avenue, mercredi 1er avril à 10h55 du matin
Pennsylvania Avenue, mercredi 1er avril à 10h55 du matin (GRÉGORY PHILIPPS / RADIO FRANCE)

Des hôpitaux de l’agglomération new-yorkaise déjà débordés, et des soignants épuisés. 6 millions et demi d’américains qui dans la semaine du 23 au 28 mars ont déposé une demande d’allocation chômage. Ils étaient 3,3 millions la semaine précédente.

Et un président des Etats-Unis qui semble (enfin) prendre conscience de la gravité de la crise sanitaire qui touche le pays. L’Amérique est devenue en quelques jours l’épicentre de l’épidémie de coronavirus. New York est la ville la plus touchée, mais l’inquiétude grandit dans plusieurs villes du pays : Detroit, dans le Michigan, ou la Nouvelle-Orléans, en Louisiane.

100 000 à 240 000 personnes pourraient mourir aux États-Unis

Les dernières projections des épidémiologistes américains montrent que dans les prochaines semaines, entre 100 000 et 240 000 américains pourraient mourir du covid-19. La crise est majeure. « Les deux prochaines semaines vont être très difficiles et très douloureuses » a prévenu Donald Trump.

Confinés tous les cinq, chacun chez soi, les correspondants des radios francophones publiques donnent la parole aux soignants new-yorkais, aux américains inquiets de perdre leur job, et analysent la gestion de cette crise exceptionnelle par l'administration Trump.

A la fin de ce douzième épisode, ils vous parlent aussi de l'Amérique qui leur manque, et vous la donnent à entendre. Comme une bouffée d'air pur en ce temps de confinement : des plaines de l'Arizona jusqu'aux clubs de rock du New Jersey...

Pennsylvania Avenue, mercredi 1er avril à 10h55 du matin
Pennsylvania Avenue, mercredi 1er avril à 10h55 du matin (GRÉGORY PHILIPPS / RADIO FRANCE)