Voyage, mode d'emploi, France info

C'est le Pérou !

Cap sur le Pérou, pays hôte jusqu’au 12 décembre de la 20e Conférence de l’ONU sur le climat. L’événement se tient dans la capitale, à Lima, première étape choisie par Ingrid Pohu.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Pérou © Terres des Andes)

On la surnomme "Lima, la grise" car même en décembre, pendant l’été, brume et nuages bas enveloppent la ville très étendue. Immeubles peu élevés, à cause des risques sismiques. Lima, n’est peut-être pas la plus belle capitale de l’Amérique du sud, mais en s’y perdant bien, on y trouve quelques perles rares. A l’image de Barranco , quartier en bord de mer dont le charme réside dans son atmosphère bohême et romantique. D’ailleurs, comme à Venise, il y a un pont des soupirs !

De Barranco, en prenant le Metropolitano (mix entre le bus et le tram) on peut se rendre sur le port, dans le quartier du Callao (cayao). Sur les marchés, où vous attend "el pescado fresco", le poisson frais, on peut facilement palabrer avec les habitants.

Après avoir découvert la basilique romaine de Lima et sa belle Place d’armes dans le centre historique, on peut visiter le quartier plus moderne de Miraflorès . Sur place, une adresse très tendance, le restaurant "La Mar Cebicheria" créé par l’enfant du pays Gaston Acurio . Avec sa cuisine "Novo Andino", il mêle tradition des Andes et techniques européennes. Goûtez le Ceviche, LE plat traditionnel, à base de poisson cru. Un must ! Accessible pour 20 euros.

Et puis changement de décor. A 1h15 d’avion, direction Cuzco , une ville du sud-est du Pérou entourée de collines. Perchée à 3.400 mètres d’altitude. Il est agréable d’arpenter les petites ruelles de cette cité en pierres.

Depuis Cuzco, à 10 bonnes heures en bus, avec  la compagnie Inka Express et pour 40 euros, vous pourrez partir sur les bords du lac Titicaca. Depuis la ville de Puno , on prend un "collectivo", le minibus local, pour rejoindre la péninsule de Capachica , à 3.700 mètres d’altitude. Là, vous découvrirez des villages retirés du monde , où l’on peut participer aux activités du quotidien des habitants quechuas, entre plages de sable blanc, petites collines et pampas. C’est l’expérience qu’a vécue Alice, cette étudiante a rencontré la communauté indigène de Paramis . "Vous partirez par exemple avec Calixto pour aller chercher le troupeau de petites chèvres. Ou aller avec Francesca vous balader tout autour de l’île. Elle vous montrera les plantes typiques, les plantes médicinales avec lesquelles les Péruviens se soignent. Le cadre est magnifique. Vous êtes au bord du lac, c’est très calme, vous avez l’impression d’être seule au monde avec votre famille. Vous avez votre chambre avec vue sur le lac !"

Alice a aussi apprécié la cuisine locale. "J’ai goûté au Lomo Saltado, c’est un plat typique péruvien : du bœuf sauté avec des petits oignons, des tomates marinées, c’est super bon. Le tout accompagné de riz et de pommes frites traditionnels".

Sur le site de l'agence Terres des Andes vous trouverez plusieurs voyages pour partir sur la péninsule de Capachica.

Vol A/R Paris-Lima à partir de 635 euros.

(Famille Quechua © Terres des Andes)
(Avec les Paramis © Terres des Andes)

**EN PRATIQUE

Site pour préparer son voyage**

www.terresdesandes.org

L’agence a été labellisée "tourisme équitable et solidaire" par le réseau du tourisme équitable et France, l’ATES (Association pour le tourisme équitable et solidaire).

www.inkaexpress.com

Restaurant La Mar Cebicheria

 

(Pérou © Terres des Andes)