Vous en parlerez aujourd'hui, France info

Vous en parlerez aujourd'hui. Fin de partie pour les soldes ?

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, on s'achemine vers la fin des soldes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les soldes d\'hiver millésime 2019 aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris.
Les soldes d'hiver millésime 2019 aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris. (SOPHIE AUVIGNE / FRANCE-INFO)

Le président de la Fédération nationale de l'habillement prône la fin des soldes. Certains commerces pourraient mettre la clef sous la porte. Face aux ventes privées sur internet, les soldes ne seraient pas une solution. Vous avez fait les soldes cette année ? Désormais, on ne parle plus de promotion sur les vêtements mais de mobilisation générale pour les ventes de vêtements.

Lundi 27 janvier, le président de la fédération nationale de l’habillement, Eric Mertz, a appelé à la fin des soldes. Ce rendez-vous de promotions entamerait trop la fragilité des boutiques qui ne pourraient lutter contre les remises permanentes. En souffrance également, les grandes enseignes. Il faudrait donc tout arrêter, cette tradition française qui remonterait aux années 1830. Bientôt, pour sauver les soldes il faudra acheter un ticket du Loto du patrimoine...
La raison de ce coup de sang ? Les ventes privées et les "gilets jaunes" selon Eric Mertz. La période d’avant soldes, en gros de mi-novembre à fin décembre, a été un crash commercial, on parle d’une baisse de 19% en pleine période des fêtes, en cause les manifestations hebdomadaires de "gilets jaunes" et un début de soldes qui ne va pas du tout avec un chiffre d’affaires en baisse de près de 10%. D’ailleurs,  si vous avez fait attention aux publicités des soldes, dès la deuxième semaine, certains en étaient déjà à la troisième, voire la quatrième démarque. Étant donné que les soldes se terminent le mardi 12 février, je pense qu’à la fin on payera le consommateur pour qu’il déstocke gratuitement le magasin.

La cause de ce désamour clairement identifiée

Pourquoi attendre le début des soldes réglementés, hiver ou été, alors qu’il y en a toute l’année sur internet, avec des publicités toujours du meilleur goût ?
Enfin, ne parlons pas de soldes mais de ventes privées. Enfin, pas de vente privée puisque vente, c’est vulgaire alors on vous demande de rentrer votre mail et là vous êtes membres d’un club privilégié, d’un carré VIP, d’un accès unique et vous avez bien fait de vous inscrire car seulement 53 millions de français sont connectés. Une vraie affaire.

Le manque à gagner, pour le seul secteur de l’habillement, s’élève à quatre milliards d’euros de chiffres d’affaires annuel entre 2011 et 2017. Comment résister à s’acheter ce magnifique veston pieds-de-poule violet depuis mon smartphone ? C’est plus simple que d’aller en boutique. Bref, pire que tout, les soldes d’hiver comme les soldes d’été sont devenus comme certaines personnes âgées dans les maisons de retraites, un moment on les oublie et après on s’en veut, même si les soldes c’est un peu moins dramatiques, quoique ce petit mohair…
Selon des projections internes à la FNH, les faillites pourraient mettre au tapis 4 500 commerçants d'ici fin avril, représentant environ 6 000 emplois. Quelque  17 000 emplois ont déjà disparu entre 2012 et 2015. Eric Mertz appelle à un grand débat, encore un, avec les chambres de commerces et les commerçants pour réfléchir à la situation et pour qu’au final ce ne soit pas des soldes de tout compte.

Les soldes d\'hiver millésime 2019 aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris.
Les soldes d'hiver millésime 2019 aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris. (SOPHIE AUVIGNE / FRANCE-INFO)