Visite privée, France info

Le Musée Reattu célèbre Lucien Clergue

A Arles, le musée Reattu consacre une rétrospective au photographe Lucien Clergue, l’un des fondateurs des Rencontres photographiques, dont la 45e édition vient de débuter.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La façade du musée Reattu côté Rhône © Colombe Clier)

Le musée Reattu, bâti à la fin du XVe siècle, se trouve au cœur de la vieille ville, à deux pas d’un des plus célèbres monuments arlésiens : les Thermes de Constantin. Sorte de vaisseau posé au bord du Rhône, le musée Reattu est la réunion de plusieurs commanderies de l'ordre de Malte. Le grand prieuré de l'ordre de Malte est un bâtiment fortifié dont les haut murs étaient destinés à protéger les activités des chevaliers de Malte mais aussi à se préserver du mistral.

 

(La cour d'honneur du musée Reattu © Colombe Clier)

A l'intérieur, le musée s’organise autour de trois cours qui offrent au visiteur une plongée dans l’histoire du bâtiment. C’est en 1868, après son rachat par la ville d’Arles, que le Grand Prieuré de l’Ordre de Malte est devenu le musée Reattu, du nom de l’un de ses derniers propriétaires, le peintre arlésien Jacques Reattu. Au premier étage du musée, une des salles d’exposition est installée dans son ancien atelier qui offre une vue magnifique sur le Rhône. L’ancienne chapelle fait aussi partie des lieux les plus attachants de ce musée.

(Lucien Clergue - Saltimbanques, Arles 1954 © Clergue 2014)

Dans cette chapelle, est présentée une partie de la rétrospective que le musée Reattu consacre au photographe Lucien Clergue, ami de Picasso et de Cocteau. Fondateur des Rencontres Photographiques d’Arles, il fut aussi à l’initiative en 1965 de la création du premier département de photographies dans un musée en France à Arles au musée Reattu. Il est aujourd'hui doté d’une exceptionnelle collection grâce aux dons des plus grands photographes sollicités à l’époque par Lucien Clergue. Lui-même a offert au fil des années des centaines de photographies au musée. La rétrospective qui lui est aujourd’hui consacrée s’appuie sur ce fonds mais aussi sur le prêt de photos issues de sa collection personnelle.

(Lucien Clergue, Nu de la plage - Camargue 1970 © Clergue 2014)

 

Dans cette exposition, on peut voir ou revoir ses célèbres nus, une partie des tirages originaux qu’il présenta au Moma (le musée d’art moderne de New York) en 1961, et une grande série intitulée, Le langage des sables , réalisée dans les années 70 en Camargue qui a toujours été une source d’inspiration pour Lucien Clergue.

Rendez-vous :

Exposition Les Clergue d’Arles, au Musée Reattu  jusqu’au 4 janvier 2015.Exposition Les hommes et les femmes de Lucien Clergue, à l'atelier de la Chaudronnerie, parc des Ateliers, dans le cadre des Rencontres Photographiques d’Arles.

(La façade du musée Reattu côté Rhône © Colombe Clier)