Cet article date de plus de huit ans.

Le baron de Triqueti à l'Abbaye de Cluny

écouter (5min)
A l'abbaye de Cluny en Bourgogne, l'artiste contemporain Xavier Veilhan a imaginé et conçu l'exposition " Le baron de Triqueti ".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Située à une vingtaine de kilomètres de Macon, l'abbaye de Cluny fut fondée au début du Xe siècle. Au Moyen-âge, Cluny était une des plus importantes capitales spirituelles en Europe. Les
moines décidèrent donc de construire un édifice à la hauteur de leur rayonnement et de leur pouvoir. Ils bâtirent une immense église abbatiale qui demeura la plus grande de la chrétienté jusqu'à la reconstruction de Saint Pierre de Rome au XVIe siècle.

De
cette église abbatiale détruite pendant et après la révolution, il ne reste aujourd'hui que des vestiges. On estime que dix pour cent seulement de ce monument bâti au XIIe siècle a
pu être conservé. La
réalité augmentée (la superposition d'images virtuelles aux images réelles) vient
aujourd'hui au secours du visiteur pour
l'aider à imaginer ce que pouvait être cette église abbatiale au temps de la
splendeur de Cluny. Des écrans mobiles offrent une restitution exceptionnelle des lieux.

Cluny
n'offre pas au visiteur qu'une plongée dans le Moyen-âge. Si
l'abbatiale du XIIe siècle a été largement détruite, en revanche, le cloitre et
l'ensemble des bâtiments conventuels construits vers 1750 ont pu être conservés.

C'est
dans une autre partie de l'abbaye, dans le cellier du XIIIe siècle, que l'artiste contemporain
Xavier Veilhan présente son exposition Le Baron de Triqueti. Sous
ce nom, emprunté à un sculpteur du XIXe siècle, se cache en fait une installation
monumentale servant de support à des sculptures d'époques différentes, prêtées
par plusieurs institutions. Cet immense podium jaune créé en 2006 pour
l'exposition La Force de l'Art au Grand Palais à Paris débute une nouvelle vie
dans le cellier de l'abbaye de Cluny. Le visiteur est invité à déambuler sur ce
podium au milieu des œuvres et au plus près de la superbe voute du cellier. Ce dispositif restera en place dans le cellier de l'abbaye pendant trois ans avec un renouvellement des oeuvres chaque année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.