Un monde d'info, France info

Québec : débat en cours sur la loi 78

Direction le Québec où les députés continuent de débattre la loi spéciale 78. Elle vise à ramener l'ordre dans la province, après 3 mois de conflit étudiant. Ce conflit s'est cristallisé autour de la hausse de 75% des droits d'inscription à l'université. L'examen des articles de loi qui a commencé cette nuit se poursuit toute la journée, pour un vote en soirée. Cette législation suspend ainsi l'année scolaire dans les établissements en grève et limite le droit de manifester.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Bahreïn : rassemblement contre le projet d'union des
monarchies du Golfe

Il y a eu des manifestations cet après-midi à Manama au Bahreïn.
Elles s'opposent à un projet qui concerne tout particulièrement l'Arabie Saoudite
et le royaume de Bahreïn, un projet qui est aussi très mal vu par l'Iran. D'ailleurs,
en réaction, l'Iran soutient l'opposition chiite qui manifeste régulièrement
dans le royaume de Bahreïn.

 

Inde : la publication d'un rapport parlementaire fait
beaucoup de bruit

Il dénonce le manque de contrôles réalisés avant d'autoriser
la mise sur le marché de médicaments. Cela implique notamment les médicaments
produits par les grands laboratoires étrangers comme le suisse Novartis ou le français
Sanofi...

Ce rapport indique qu'environ 1/3 des médicaments mis sur le
marché en Inde, ont pu comme celui de Novartis, passer outre des procédures
sanitaires importantes. Dans de nombreux cas, les laboratoires étrangers ont pu
exporter des médicaments sans réaliser de nouveaux tests "d'adaptation",
sur des patients indiens. Un tel rapport parlementaire a un poids considérable,
et il a obligé le gouvernement à créer un comité d'experts, dont la mission est
d'abord d'enquêter sur ces autorisations suspectes de mise sur le marché, et
les annuler si besoin. Et surtout, recommander des réformes structurelles dans
ce système d'approbation, pour éviter qu'un tel scandale se reproduise.
Novartis, comme d'autres laboratoires impliqués, a assuré avoir suivi les
procédures légales, tout en déclarant qu'ils allaient enquêter de leur côté.

 

Israël : l'enrôlement des Juifs ultra-orthodoxes au sein
de l'armée en question

La nouvelle coalition réunie autour du premier ministre Netanyahou
va devoir, dans les prochaines semaines, s'attaquer à un dossier extrêmement
sensible dans ce pays : l'enrôlement ou non des Juifs ultra-orthodoxes au sein
de l'armée. Les jeunes Israéliens doivent accomplir 3 années de service
militaire, 2 ans pour les filles. Mais les jeunes hommes qui étudient dans des
écoles talmudiques en sont exemptés. Mais la loi qui permet aux étudiants en
religion d'échapper à l'uniforme, arrive à son terme cet été.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)