Cet article date de plus de dix ans.

Le graffiti s'expose à Singapour

écouter
Direction Singapour pour une exposition consacrée aux graffitis dans la ville obsédée par la propreté. Nous irons en Tunisie pour parler du procès d'Abdallah Kellal, jugé à partir d’aujourd’hui devant le tribunal militaire de Tunis pour actes de torture mais avant tout, le point sur la situation en Égypte, où la rue continue de manifester contre le Maréchal à la tête du pays.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)
Egypte

Et direction l'Egypte pour commencer où la situation est toujours très tendue. De violents affrontements continuent d'opposer la police à des milliers de manifestants qui réclament le départ des militaires au pouvoir.
Les promesses du Maréchal Tantaoui, hier soir à la télévision, n'ont pas vraiment convaincu. Promesse d'organiser une présidentielle avant juillet.
Pendant ce temps là, le bilan s'alourdit, au moins 33 victimes depuis samedi.

Tunisie

Abdallah Kellal est jugé à partir d’aujourd’hui devant le tribunal militaire de Tunis pour actes de torture, pour la période de 91 à 95 où il était ministre de l’intérieur. L’époque où la répression contre les Islamistes était la plus forte.

Sa famille réfute toutes les accusations : d’après elle, il n’était pas responsable de ces tortures car c’était Ben Ali et sa police politique qui étaient en charge de ces dossiers. Elle condamne également la mise sous séquestre de la maison de l’ancien ministre et rappelle qu’il est gravement malade : diabétique et cardiaque.

Singapour

Et nous partons à Singapour, où il est 22h45. A Singapour où cette semaine se déroule l’exposition Off the Wall  hors les murs en Français… une exposition particulièrement subversive puisque ce sont des toiles de graffitis que l’on peut voir dans cette cité-état surnommée la "ville jardin".

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.