Cet article date de plus de huit ans.

La prise de l'aéroport de Kidal par l'armée française

écouter (15min)
L'armée française est désormais positionnée à Kidal, dernier bastion des groupes islamistes armés actifs dans le nord du Mali. Paris appelle Bamako à dialoguer avec les populations nordistes et les groupes qui rejettent le terrorisme.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

L'avion des forces françaises est arrivé entre 23h et minuit
à l'aéroport de Kidal. Les hommes des forces spéciales ont pris le contrôle de
l'aéroport avec le soutien de soldats tchadiens.

Actuellement, il est difficile
de savoir si la ville de Kidal est occupée ou libérée comme celles de Gao et
Tombouctou.

Kidal est effectivement LA ville des touaregs, mais surtout
la ville où les mouvements islamiques et certains Touaregs se sont séparés. "Il
y a eu une scission à l'intérieur des Touaregs avec le départ d'un certain
nombre de chefs d'Ansar Dine pour former le mouvement islamiste de l'Azawad
",
explique Mathieu Guidère, professeur des Universités, spécialiste du monde
arabe et musulman.

Kidal aurait été prise de toute façon. La question était de
savoir s'il fallait chasser les Touaregs.

Russie

Le 17 janvier 2013, le directeur artistique du Bolchoï,
Serguei Filine, était victime d'une agression violente en rentrant à son
domicile, en fin de soirée. Un inconnu lui lançait  au visage un litre d'acide sulfurique.
L'artiste s'écroulait sous l'effet de la douleur.

Il a été admis dans les minutes qui suivaient aux urgences d'un
hôpital du centre de Moscou. Les soins qu'il a reçus, ont permis de limiter les
conséquences des brûlures et de sauver de justesse ses deux yeux.

Ce geste d'une grande sauvagerie a aussi révélé à quel point
le monde de la danse et du théâtre, en Russie, pouvait être cruel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.