Cet article date de plus de huit ans.

L'Iran a bougé les lignes en 2013

écouter (5min)
L'une des grandes surprises de l'année 2013 fut l'accord sur le nucléaire iranien et le nouveau discours des dirigeants de ce pays. Les négociations sur la mise en œuvre de cet accord doivent reprendre dans quelques jours et elles sont décisives. Après dix années de crise entre Téhéran et les capitales occidentales, l'Iran a bougé les lignes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Elu en juin 2013, Hassan Rohani a fait preuve durant ses premiers mois au pouvoir d'une plus grande souplesse vis-à-vis de l'Occident, notamment sur la question du nucléaire. En
2014, le nouveau président devrait mettre en œuvre l'accord sur le nucléaire.

►►► A LIRE AUSSI | Notre portrait d'Hassan Rohani : le "cheick diplomate", nouveau président de l'Iran

Il
obtiendrait ainsi un allègement des sanctions qui pèsent lourdement sur
l'économie du pays. Selon John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, cela
représente une perte de 4 milliards de dollars par mois.

Seulement une feuille de route

Mais l'accord sur le
nucléaire n'est qu'une feuille de route. Il s'agit donc de traduire cet accord
en mesures techniques dans les jours qui viennent. De son côté, la société
iranienne attend avec impatience cette fin des sanctions.

 

►►► A LIRE AUSSI | Accord sur le nucléraire iranien : qui en sort gagnant ? 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.