Cet article date de plus de neuf ans.

Gaza : l'aide financière du Qatar, une arme à double tranchant

écouter
Quel cadeau ! L'émir du Qatar vient en visite officielle dans la bande de Gaza avec 400 millions de dollars pour reconstruire le territoire palestinien, construire des routes, des logements ou des hôpitaux. L'émir est reçu en grande pompe cet après-midi par les dignitaires du Hamas.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)
Gaza

C'est la première fois qu'un chef d'état vient en visite officielle dans la bande de Gaza depuis les élections de 2006 remportée par le Hamas.

L'émir du Qatar, Cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani, est arrivé en fin de matinée dans ce territoire palestinien. Dans ses bagages, 400 millions de dollars pour construire routes et logements. Une manne financière pour le Hamas qui gère la bande de Gaza, mais aussi un soutien politique.

Etats-Unis

Direction la Floride à quelques heures après le débat qui a opposé cette nuit Barack Obama à Mitt Romney. C'était la dernière confrontation de la campagne, un débat axé sur la politique étrangère, essentiellement. Et  aujourd'hui, les observateurs sont formels : Obama a pris l'avantage et marqué des points. L'élection aura lieu dans deux semaines.

Tunisie

Un an après les élections libres, où en est le pays ? Ce scrutin a permis la mise en place d'une Assemblée chargée de rédiger la nouvelle constitution du pays.
Seulement voilà, un an après, la constitution n'est toujours pas prête. Les opposants estiment que le gouvernement n'est plus légitime.
Quant à la population, elle n'a pas vu sa situation s'améliorer  comme elle l'avait pourtant espéré après la chute de Ben Ali.
C'est le cas notamment des habitants de la ville de Kasserine, située au Sud de Tunis. Une ville qui s'était soulevée au moment de la révolution au printemps 2011.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.