Cet article date de plus de sept ans.

Jean-Pierre Le Goff : "Il y a des fractures culturelles"

écouter (5min)
Jean-Pierre Le Goff, sociologique au CNRS, scrute depuis trente ans les évolutions sociales et politiques françaises. Dans son livre "La fin du village", il décrit le divorce entre la France des grandes métropoles et celle des petites villes. Selon le sociologue, le résultat du second tour des élections municipales reflète le prolongement électoral de ce mouvement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
 (©)

Pour Jean-Pierre le Goff, il y a des fractures à la fois
économiques et sociales, mais aussi des fractures culturelles. Par exemple à
Lille, Lyon et Paris, les habitants ont un niveau de
formation nettement supérieur à la moyenne nationale, des valeurs et des comportements
liés à la culture.

Toutes les couches populaires, mais aussi une partie des
couches moyennes, ont été progressivement exclues de ces grandes métropoles. Il
y a donc une division économique, sociale, mais aussi géographique. Paris
reflète une partie de ces couches, qui vivent assez largement dans l'entre-soi. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.