Un monde d'idées, France info

Jean- Claude Mailly: "Je ne suis pas affolé par les déficits"

Jean-Claude Mailly, le secrétaire général du syndicat Force Ouvrière n'est "pas affolé par les déficits". Il est l'auteur de "Il faut sauver le service public", un livre-constat sorti cet automne aux éditions Librio.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Jean Claude Mailly réclame un débat sur le rôle et les missions du service public © Maxppp)

"Alors que la population française a augmenté de 4,2 millions en dix ans, le nombre de bureaux de poste a été divisé par deux, plus de 300 tribunaux ont été supprimés de même que 14% des services des hôpitaux et 7% des maternités, des commissariats et des gendarmeries ont été fermés " et "16% de classes et 5% d'écoles ont été supprimées ."

L'illustration par l'exemple des conséquences du retrait de l'action publique

C’est le constat que dresse Jean Claude Mailly dans ce livre qui  égrène 250 exemples concrets, recensés dans toutes les régions et dans tous les services publics, qui sont pour lui "l'illustration par l'exemple des conséquences du retrait de l'action publique " conduisant dans certains endroits à "une désertification de la République et un accroissement des inégalités ". Jean Claude Mailly réclame un débat sur le rôle et les missions du service public ", une demande qu'il avait déjà formulée en vain en 2007 auprès de l'ex-président Nicolas Sarkozy et en 2012 auprès de François Hollande.

(Jean Claude Mailly réclame un débat sur le rôle et les missions du service public © Maxppp)