Un monde d'avance, France info

Ovnis : un rapport américain n'explique toujours pas certains phénomènes aériens

Le "New-York Times" publie de premières indiscrétions sur ce document, très attendu, sur les phénomènes aériens non identifiés. Seule certitude : l'hypothèse d'objets volants liés à l'armée américaine semble écartée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un étrange effet lumineux observé en décembre 2009 en Norvège. La Russie avait affirmé qu\'il s\'agissait d\'un lancement raté de missile.
Un étrange effet lumineux observé en décembre 2009 en Norvège. La Russie avait affirmé qu'il s'agissait d'un lancement raté de missile. (ANITA OLSEN / EPA/SCANPIX NORWAY)

C'est un rapport très attendu des autorités américaines, sur les phénomènes aériens. Nos confrères du New-York Times ont recueilli les confidences de plusieurs officiels des services de sécurité, qui ont été briefés en avant-première sur le contenu de ce document. C'est le résultat d’une très longue enquête, qui porte sur plus de 120 phénomènes aériens restés sans explication au cours des 20 dernières années.

Selon ce texte, 95% des prétendus ovnis sont en réalité explicables rationnellement. Mais il reste des incidents troublants, de l’aveu même de l’armée américaine, de l’ancien patron de la CIA John Brennan. Et de l’aveu même de… Barack Obama : l’ancien président, interviewé le mois dernier sur CBS, avait lâché cette phrase : "Il y a des enregistrements d’objets volants dont on ne sait pas exactement ce qu’ils sont." On peut d'ailleurs visionner des vidéos de ces "incidents" sur le site du New-York Times. La seule conclusion vraiment claire dans ce rapport, selon ces confidences faites au New-York Times, c’est d’établir ce que ne sont pas ces ovnis : ils ne relèvent pas d’une technologie militaire américaine. Et c’est tout.

En 20 ans, 120 incidents mystérieux

Donc à l’inverse, on ne sait toujours pas ce que c’est. Le rapport, toujours selon ces indiscrétions, n’est pas capable d’écarter une éventuelle origine extraterrestre, pas plus qu’il n’est pas capable de l’établir. C’est un mystère. La crainte principale du département de la Défense américain ? Qu’il s’agisse d’objets volants de très haute technologie testés par la Chine ou la Russie.

Sur les images de la Marine américaine datant de 2015 au-dessus de la côte est des États-Unis, on voit en effet des formes se déplaçant à très grande vitesse, hypersonique, et capables de rotations sur elles-mêmes. Ces objets témoignent, toujours selon ses indiscrétions, d’un niveau technologique très supérieur à celui des systèmes de défense anti-missiles dont disposent les États-Unis. Donc on voit bien le problème du point de vue militaire. Si c’est la Chine ou la Russie, gros souci. Si c’est extraterrestre, interrogation majeure.

Ce rapport parlementaire doit être rendu public le 25 juin. L’affaire semble prise très au sérieux aux États-Unis. En réalité, les premières investigations avaient été lancées il y a 13 ans, en 2007, avant d’être suspendues en 2012 par manque de financement, puis de reprendre sous la présidence Trump l’an dernier, 22 millions de dollars ont été dépensés pour percer le mystère. Mais le rapport du 25 juin ne semble donc pas parti pour faire taire les spéculations. D’autant qu’il comprendra sans doute une partie classée défense, qui ne sera pas accessible au public. La fascination pour les ovnis a encore de beaux jours devant elle.

Un étrange effet lumineux observé en décembre 2009 en Norvège. La Russie avait affirmé qu\'il s\'agissait d\'un lancement raté de missile.
Un étrange effet lumineux observé en décembre 2009 en Norvège. La Russie avait affirmé qu'il s'agissait d'un lancement raté de missile. (ANITA OLSEN / EPA/SCANPIX NORWAY)