Un monde d'avance, France info

La Corée du Sud grille la politesse à tout le monde sur la 5G

C'est une première technologique : ce nouveau réseau ultra rapide a été inauguré à Séoul mercredi 3 avril au soir, à l'issue d'une course de vitesse avec les États-Unis.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des techniciens sud-coréens installent une antenne 5G sur le toit d\'un immeuble de Séoul, le 4 avril 2019.
Des techniciens sud-coréens installent une antenne 5G sur le toit d'un immeuble de Séoul, le 4 avril 2019. (JUNG YEON-JE / AFP)

Il était 23 heures précises à Séoul, mercredi 3 avril. La Corée du Sud a activé son réseau 5G, cette nouvelle technologie qui va permettre de fortement accélérer le débit internet. C’est une première mondiale. Et on a eu droit à un sprint final assez amusant, une course à l’échalote entre la Corée et les États-Unis.

Initialement, les Coréens avaient prévu de lancer leur dispositif le vendredi 5 avril. Mais ils ont appris que la société américaine Verizon allait le faire dès le jeudi 4, à Chicago et Minneapolis. Aussitôt, réunion d’urgence au ministère de la Science à Séoul : il faut devancer les Américains. Question de symbole et de fierté nationale. Et c’est comme ça que les trois opérateurs de télécom sud-coréens ont improvisé en quelques heures un lancement anticipé, en convoquant d’urgence des stars locales, du sport, de la musique et de la télévision, pour lancer la 5G en grillant la politesse aux États-Unis. En réalité, d’ailleurs, seules quelques stars du pays ont eu immédiatement accès au réseau. L’ouverture générale au grand public est maintenue au vendredi 5 avril, avec la mise en vente du téléphone qui va avec. Et pour parfaire ce lancement avec tambours et trompettes, le stade olympique de Séoul a été réquisitionné, lundi 8 avril, pour une grosse opération de promotion de la 5G.  

Un film téléchargé en une poignée de secondes

L’enjeu économique est énorme et trois pays se livrent une concurrence acharnée : la Corée du Sud, les États-Unis, et la Chine. Les Coréens avec Samsung et les Chinois avec Huawei arrivent nettement en tête en ce qui concerne les dépôts de brevets. La 5G se caractérise par son débit de chargement ultra rapide : 20 fois celui de la 4G. En d’autres termes, vous pouvez télécharger un film en quelques secondes. Cette vitesse de réaction rend possible de nombreuses applications encore balbutiantes comme la voiture autonome et la chirurgie à distance. Sans oublier tout ce qui est de l’ordre des jeux en réalité virtuelle. L’impact économique est titanesque, évalué en centaines de milliards dans les années à venir. Et l’impact sur notre vie quotidienne sera réel. Cela dit, pour l’instant, cette technologie reste hors de prix. Le nouveau téléphone 5G qui sortira demain en Corée sera vendu 1 090€ pièce !  

En France dans un peu plus d'un an

L’Europe a un train de retard : non pas au niveau des opérateurs de téléphonie, mais au niveau de la gestion des infrastructures nécessaires au réseau 5G.  Et c’est ça qui est au cœur de la controverse avec l’entreprise chinoise Huawei. Elle est soupçonnée par Washington, vous le savez, d’être capable de pirater les données pour mieux les transmettre au pouvoir chinois. Sauf que Huawei a déjà équipé en infrastructures une bonne partie du réseau européen. En France, il faut s’attendre à l’arrivée des premières connexions 5G d’ici un peu plus d’un an.      

Des techniciens sud-coréens installent une antenne 5G sur le toit d\'un immeuble de Séoul, le 4 avril 2019.
Des techniciens sud-coréens installent une antenne 5G sur le toit d'un immeuble de Séoul, le 4 avril 2019. (JUNG YEON-JE / AFP)