Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : le conflit provoque une nouvelle vague de réfugiés

Au mois de juillet, "Un Monde d’avance" s’intéresse à la nouvelle donne diplomatique née de la guerre en Ukraine. Ce jeudi, on s'intéresse à la nouvelle vague de réfugiés.

Article rédigé par France Info, Mathilde Dehimi
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des réfugiés ukrainiens passent la frontière polonaise, le 10 mars 2022. (LOUISA GOULIAMAKI / AFP)

Aux premières heures de la guerre, tous les dirigeants s'adressent à leurs citoyens et le disent la main sur le cœur : “Nous sommes solidaires de l'Ukraine !” Un vaste élan de solidarité se met en place. Partout en Europe, on ouvre des gymnases, des ferrys, on pousse les meubles du salon pour accueillir des Ukrainiens comme cette famille au nord de la Roumanie : “J'ai trois enfants dont deux à la faculté et comme la maison est vide on a vraiment voulu aider et s'impliquer.” Elle a recueilli Vadim et ses enfants. "On est restés deux nuits à la frontière, raconte l'Ukrainien On est enfin tranquilles et bien reçus ici.”

Les voisins polonais, roumains et moldaves accueillent le plus grand nombre d'Ukrainiens. "Ce sont plus de huit millions de traversées de frontière qui ont été comptabilisé par les pays voisins, explique Céline Schmitt, porte-parole du Haut commissariat aux réfugiés. À ce jour ce sont plus de 5,6 million de réfugiés ukrainiens qui sont enregistrés en Europe."

"Certains jours, il y avait des centaines de milliers de réfugiés qui traversaient la frontière. C'est sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale et ce qui demande une mobilisation de tous pour répondre au besoin d'urgence mais aussi d'inclusion sur plus long-terme."

Céline Schmitt, porte-parole du Haut commissariat aux réfugiés

à franceinfo

L'Union européenne n'est pas dépassée par ce flux soudain. Elle lance très rapidement sa directive de protection temporaire jamais activée depuis 2001, facilitant ainsi toutes les démarches. Les pays voisins reçoivent des fonds en urgence. Mais la crise ukrainienne a des résonances pour d'autres réfugiés dans le monde rappelle Céline Schmitt du HCR : "Dans la corne de l'Afrique où sévit une sécheresse, et où le manque de nourriture est exacerbé par la hausse des prix des denrées alimentaires, qui est dûe à la situation en Ukraine, cela pousse les personnes dans des situations encore plus dramatiques. Ce sont donc des besoins financiers et des besoins humanitaires qui se multiplient." Pour la première fois en mars 2022, le nombre de réfugiés a dépassé les 100 millions dans le monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.