L'impact de l'irrigation sur le système terrestre : une étude révèle les défis liés à l'eau et à l'agriculture

Emma Haziza revient chaque samedi sur une actualité autour du climat, de l’environnement, et propose des solutions. Samedi 24 juin, l'impact de l'irrigation sur le système terrestre et les défis auxquels sont confrontés les pays, notamment en période de sécheresse.
Article rédigé par Emma Haziza, hydrologue
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min
Arrosage d'un champs de maïs pendant de fortes chaleurs, le 11 juin 2023. (HERVE KIELWASSER / MAXPPP)

Alors que la situation en France est préoccupante, avec des nappes souterraines en baisse et des records de température, il est crucial de comprendre l'importance de l'irrigation et son influence sur les ressources en eau et l'agriculture. Une récente étude publiée dans la revue "Nature" met en lumière l'impact de l'irrigation sur le système terrestre et souligne les défis auxquels sont confrontés les pays, notamment en période de sécheresse.

>> CARTES. Suivez en temps réel le niveau des nappes phréatiques et des cours d'eau en France

Selon les experts, environ les deux tiers des nappes phréatiques en France se situent en dessous des niveaux habituels, certains étant même dans des états alarmants. Cette situation s'inscrit dans un contexte international et national marqué par des records de température, sachant que les cycles de l'eau sont étroitement liés à la température terrestre. Il est donc prévu que la France fasse face à une nouvelle année de sécheresse, ce qui soulève des questions, notamment dans le domaine agricole.

L'irrigation représente 70% de la consommation d'eau mondiale

L'irrigation représente près de 70% de la consommation d'eau à l'échelle mondiale, avec une utilisation massive d'eau douce pour les surfaces irriguées. En effet, entre 84 et 90 % de l'eau disponible dans le monde est utilisée à des fins agricoles pour l'irrigation. Cette ressource en eau est principalement destinée aux champs avant d'atteindre nos robinets.

L'étude de la revue Nature souligne plusieurs conséquences de l'irrigation sur le système terrestre. Tout d'abord, elle met en évidence l'épuisement des eaux souterraines et l'augmentation de la salinité des sols. L'exemple de l'Égypte, qui était autrefois un croissant fertile il y a 6 000 ans, démontre les effets néfastes de l'exploitation excessive des nappes phréatiques, entraînant la salinisation des sols et l'assèchement des territoires. Ce phénomène se produit actuellement dans de nombreuses régions du monde. De plus, l'irrigation entraîne le lessivage des éléments nutritifs essentiels pour une agriculture durable, ce qui nuit à la qualité des sols et à la nutrition des cultures.

Malgré la superficie des terres agricoles, l'irrigation ne concerne qu'environ 2,5 % de la surface mondiale. La majeure partie de l'eau utilisée provient des nappes souterraines et des eaux de surface. Cependant, il convient de souligner que cette eau est souvent perdue localement, que ce soit par évaporation ou par absorption directe par les plantes. Afin de faciliter l'irrigation, des barrages et des retenues d'eau sont construits, ce qui entraîne des modifications importantes des cours d'eau et perturbe l'équilibre hydrographique.

L'irrigation a un impact complexe sur le cycle de l'eau. D'un côté, elle peut contribuer à une augmentation de la captation de carbone, car une irrigation adéquate favorise la croissance des plantes et permet de stocker plus de CO2 dans le sol. Cependant, l'étude souligne que l'irrigation entraîne également des flux importants de méthane, un puissant gaz à effet de serre, et mobilise les nitrates présents dans les eaux souterraines, ce qui déstabilise davantage le système écologique. De plus, certaines zones d'irrigation intensive ont montré une diminution des précipitations, tandis que l'eau évaporée retombe souvent en aval, provoquant des inondations plus loin.

Quelles solutions ?

Face à ces défis, il est essentiel de repenser notre approche de l'irrigation. Certaines solutions telles que l'irrigation au goutte-à-goutte peuvent permettre une utilisation plus efficace de l'eau. De plus, il est important de réévaluer les filières agricoles et de réduire notre consommation de viande, qui nécessite une grande quantité de terres agricoles pour l'élevage du bétail. En modifiant nos habitudes alimentaires, nous pouvons utiliser les terres de manière plus durable et réduire la pression sur les ressources en eau.

L'irrigation joue un rôle crucial dans l'agriculture mondiale, mais elle présente également des défis importants pour le système terrestre. En comprenant les conséquences de l'irrigation sur les ressources en eau, les sols et le cycle de l'eau, nous pouvons développer des solutions durables pour préserver ces précieuses ressources. La promotion de pratiques agricoles plus efficientes et la réduction de notre consommation de viande sont des étapes clé vers une utilisation responsable de l'eau et une agriculture plus durable.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.