Transportez-moi, France info

Les cartes d'hier et d'aujourd'hui

Une nouvelle exposition sur Astérix et ses nombreux voyages à travers le monde s'est ouverte à la Bibliothèque Nationale de France à Paris. L'occasion pour Gérard Feldzer de nous parler de ces cartes indispensables à tous moyens de transports, qu'ils soient d'hier ou d'aujourd'hui.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Actuellement à la Grande Bibliothèque de France à Paris, une exposition nous
montre les grandes odyssées d'Astérix et Obélix à travers le monde.

Comment faisaient-ils pour voyager sans carte, sans que le ciel
ne leur tombe sur la tête ?  Explication : Il y a plus de 2.000 ans,
les Romains, qui avaient construit plus de 150.000 km de
voies romaines à travers l'Europe, possédaient une cartographie naissante, mais
les cartes se sont développées avec l'imprimerie, et bien sûr avec les guerres. Jean-Yves Sarazin, directeur des cartes et plans à la Bibliothèque Nationale de
France, nous explique l'origine des cartes et les trésors de la BNF.

A pied, à cheval, en bateau, en voiture ou en avion,
les cartes, qu'elles soient en papier ou numériques, se sont considérablement
sophistiquées. On connaît Google earth , on connaît moins le Geoportail , pourtant
incomparablement plus sophistiqué, sur nos territoires. Un site gratuit où l'on
peut télécharger des cartes d'aujourd'hui et même d'hier. Une belle manière de
remonter le temps. Bernard Bèze de l' Institut géographique national, appelé plus exactement l'Institut national de l'information géographique et forestière , nous explique qu'il est possible de comparer les terrains et les constructions dans les différentes échelles de temps. Il ajoute qu'aujourd'hui, environ 1.600 personnes travaillent dans des métiers très différents pour offrir un service aux particuliers (randonneurs...) mais aussi aux institutions comme la poste, la sécurité civile, la marine ou encore la Défense, l'un des principaux utilisateurs.

Quatre avions dédiés à la photographie aérienne permettent des
mises à jour permanentes avec une précision qui va jusqu'au centimètre
lorsqu'il s'agit d'étudier les niveaux, pour parer aux inondations par exemple.

Que vous soyez agriculteur, hydrologue, forestier, animalier, ou tout
simplement pour des relevés cadastraux, vous pouvez télécharger tout ce dont
vous avez besoin sur ce géoportail, car sur la carte de base, vous pouvez
ajouter plus de 200 couches de
renseignements différentes, comme les réseaux ferrés ou routiers en 2 ou 3
dimensions. Un beau savoir-faire qui demande une formation en perpétuelle
évolution, Olivier Dissard est directeur des études à l'ENSG l'Ecole Nationale Supérieure des Sciences Géographiques.

Il nous explique que les élèves qui sortent de l'école peuvent travailler dans tous les domaines, et la demande est tellement forte que cette filière ne peut pas la satisfaire...faute de suffisamment d'élèves!

Voilà enfin une bonne nouvelle pour les jeunes qui devrait les intéresser La géomatique : un
mélange d'art, de patrimoine et de nouvelles technologies, et le tout avec des débouchés certains !

Bonus :

La géomatique regroupe l'ensemble des outils et
méthodes permettant d'acquérir, de représenter, d'analyser et d'intégrer des données géographiques.

La géomatique consiste donc en au moins trois
activités distinctes : collecte, traitement et diffusion des données
géographiques.

Le mot "géomatique" est issu de la
contraction des termes "géographie et "informatique"

Les domaines pour lesquels peut s'appliquer la
géomatique sont nombreux, avec par exemple :

Géographie, Environnement, Topographie, Navigation, Géomarketing, Hydrographie, Foresterie, Pêche, Urbanisme, Cadastre, Agriculture, Pédologie, Agronomie, Gestion des risques, Gestion des ressources naturelles, Sciences de la vie et de la terre, sciences humaines et sociales, Epidémiologie, Météorologie, Observatoire des transports, du paysage, du climat, de l'environnement... Photo interprétation, Commerce, Statistique, Cartographie, Occupation des sols, Collecte des ordures ménagères.

(©)