Le vélo en plein essor : tous en piste

écouter (677min)

Le Salon parisien du vélo qui s’est tenu au Parc floral de Paris, du 27 au 29 mai, a mis en lumière le succès grandissant de la petite reine, célébrée lors de la journée mondiale du 3 juin prochain. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le vélo et son succès grandissant en France, mais la sécurité et les infrastructures urbaines  ne sont pas suffisamment développées.  (ALLAN BAXTER / THE IMAGE BANK RF / GETTY IMAGES)

Le vélo, ce mode de transport doux est de plus en plus utilisé : les ventes ont atteint près de 3 millions en 2021 en France. Le secteur est surtout propulsé par le boom des VAE, les vélos à assistance électrique, qui représentent près d’une vente sur quatre sur le territoire, soit une progression de 28% en un an. 

Quentin Sartorius, PDG de la marque de VAE Elwing, explique : Toute la croissance du marché est portée par le vélo électrique, car depuis quelques années il répond aux contraintes de pouvoir se déplacer sans effort, avec des enfants et avec des charges lourdes. Ça devient accessible à tous, c’est plus facile d’utilisation et moins exclusif.”

Vers la mort des voitures ?

Toutefois, le vélo ne représente toujours que 4% des trajets quotidiens des Français, contre 27% aux Pays-Bas, où il y a par ailleurs plus de vélos que d’habitants. Pourtant, le vélo est rentable, tant pour les usagers que pour l’économie.

“Aujourd’hui, en moyenne, quand vous vous déplacez en vélo, vous faites gagner 19 centimes à la société : on ne génère ni bruit, ni gaz à effet de serre, et on améliore sa santé. À l’inverse, quand on se déplace en voiture, à chaque fois qu’on parcourt 1 kilomètre, ça coûte 50 centimes", souligne Olivier Schneider, président de la Fédération française des usagers de la bicyclette

La solution peut aussi se trouver dans la réparation, alors que l’on jette 1,5 million de vélos chaque année, dont les deux tiers sont réparables.

Des vélos en bambou

L’impact positif de la pratique du vélo sur la santé est même évalué à 5,6 milliards d’euros par an en France. Néanmoins, la hausse du prix des vélos, suite aux difficultés d’approvisionnement de composants venus d’Asie reste un frein, dans tous les sens du terme.

Certains fabricants comme Boudebois remplacent alors les métaux et le carbone du cadre des vélos par du bambou. Gaël Enaud, créateur de la marque, rappelle : Le bambou a des priorités mécaniques qui sont très intéressantes : il va permettre d’absorber les micro-vibrations de la route et donc d’avoir un confort à l’usage beaucoup plus important.” 

Et avec cet essor, perdurent toutefois le problème des vols de vélo, qui oscillent autour de 400.000 par an en France, et celui des accidents, en l’absence d’infrastructures urbaines suffisamment développées. 

Au-delà de l’aspect quotidien, le vélo possède aussi un côté sportif et insolite, qui nous surprend toujours un peu plus. Entre le vélo qui a été flashé à 296km/h, un rallye de vélos solaires, le Sun Trip, en juin prochain depuis Grenoble, les championnats du monde de vélocouché en juillet  dans le Jura, sans oublier à Paris, avant les JO, un projet de championnat du monde de voitures à pédales, de pédalos sur foils et même d’avion à pédales ! Tout ce déballage ou plutôt de pédalage n’a pas fini de nous étonner ! 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.