Tout Info, tout éco, France info

Findus a bien digéré la viande de cheval

Findus a-t-il définitivement surmonté la crise des lasagnes à la viande de cheval ? L'affaire avait fait grand bruit il y a plus d'un an et, visiblement, la consommation repart.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Findus a regagné des parts de marché grâce à l'innovation notamment dans ses procédures de contrôle © Maxppp)

 Finie la crise à 100% ? Non ! Les ventes de plats cuisinés n'ont pas encore retrouvé le niveau de 2012 avant le scandale, mais la branche française du groupe suédois a vu son chiffre d'affaires progresser de près de 7% à 160 millions d'euros entre janvier et septembre. C'est, grosso modo, un quart de l'activité perdue en 2013. Cette tendance à la reprise est d'autant plus intéressante à analyser qu'elle intervient dans un contexte de pouvoir d'achat en baisse. Findus a réussi à reprendre des parts de marché.

La bonne recette

 Findus a regagné des parts de marché grâce à l'innovation. Pas de l'outil industriel en tant que tel – nous ne sommes pas dans l'industrie lourde – mais dans l'innovation des produits et des idées, en renforçant les contrôles de la chaîne de production en amont. Findus en fait une préoccupation permanente sur le court et le long terme. Récemment, il y a eu la nouvelle gamme de frites au four. Cinquante nouveaux produits sont prévus pour 2015 avec des concepts basés sur l'aspect pratique à l'image des "speed pockets ", les repas rapides, lancés en 2012 et qui cartonnent. C'est aussi une réorientation vers le poisson qui séduit désormais plus que la viande, et pour cause.

Source de motivation des troupes au sein de l'entreprise

Findus a été sévèrement secoué par un mouvement social juste avant l'été dans son usine de Boulogne-sur-Mer où le groupe réalise 70% de son chiffre d'affaires global des produits de la mer. La vigilance est désormais ailleurs : sur les prix. L'augmentation des prix du poisson, en tant que matière première devenue ressource rare, liée à la pression toujours plus forte de la grande distribution pour baisser les étiquettes... la direction de Findus ne s'en cache pas et joue la transparence. Les distributeurs vont devoir avaler une hausse des tarifs de 10%. L'innovation et la qualité ont un coût. Aux grandes centrales d'achat de comprendre l'équation.

(Findus a regagné des parts de marché grâce à l'innovation notamment dans ses procédures de contrôle © Maxppp)