Tout Info, tout éco, France info

Europe : vers un plan de sortie de crise

Les dirigeants européens préparent activement leur sommet prévu fin juin. Un " plan d'ensemble " pour sortir la zone euro de la crise serait en préparation. De quoi s'agit-il ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Plusieurs pistes sont à l'étude. Un renforcement du pouvoir des institutions européennes sur les budgets nationaux (c'est clairement l'idée d'un contrôle centralisé qui fait craindre, à certains, une perte de souveraineté ; la mise en place d'une supervision du secteur bancaire avec de nouveaux pouvoirs (lesquels ? c'est la vraie question) ; une harmonisation des politiques fiscales en matière d'impôts et de sécurité, et une réforme des programmes d'aide sociale. Bruxelles travaillerait de manière approfondie sur tous ces points dans la perspective du sommet européen prévu les 28 et 29 juin prochains. Bien sûr, il ne s'agit pas d'arriver avec un programme ficelé, clef en mains et à faire adopter pour repartir sur un nouveau socle européen le 30 juin au matin. En réalité, il s'agit de faire avancer certains dossiers qui, jusqu'à présent, à défaut de bloquer, ne suscitait guère l'enthousiasme général.

Parmi les pistes de travail que vous citiez, vous voyez un point particulièrement délicat ?

De toute évidence : la régulation bancaire. La semaine dernière, le Président de la BCE Mario Dragui a ouvertement lancé le débat sur la création d'une " union bancaire ". Si un tel mécanisme se met réellement en place, il ne se limitera pas à ce que proposait hier le ministre français de l'économie Pierre Moscovici : à savoir recourir au Mécanisme Européen de Stabilité pour recapitaliser les banques. Ce à quoi fait référence Mario Dragui est la création d'un nouveau pouvoir de supervision des banques en Europe. Et là on s'attaque à un mastodonte... on rentre directement dans la cuisine, dans le détail du fonctionnement du système bancaire. Outre les moyens financiers et les règles prudentielles, il s'agirait aussi, par exemple, de pouvoir décider de la fermeture de tel ou tel établissement.


Peut-il y avoir consensus autour de ce projet ?*

Cela va être difficile mais l'ampleur de la crise en Zone euro pourrait bien faire évoluer les mentalités. Tout dépend des conditions qui seront imposées aux établissements financiers.... les banques saines accepteront-elles de participer à un soutien mutuel de leurs concurrentes au nom du bien commun européen ? Le débat ressemblera probablement à celui qui oppose l'Allemagne à certains autres pays au sujet des eurobonds (Berlin n'entend pas payer pour les Etats dépensiers). Visiblement, Bruxelles a décidé de franchir certaines barrières psychologiques... d'ici fin juin, il faut donner des signes de mouvement, même si les gros dossiers ne peuvent pas être traités de manière légère, en trois coups de cuiller à pot. Tout cela va prendre du temps... les discussions promettent d'être animées.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)