Cet article date de plus de dix ans.

David Beckham machine à cash

écouter (5min)
L'arrivée annoncée de David Beckham au PSG l'an prochain fait couler beaucoup d'encre. Sera-ce, au moins, un bon investissement pour l'économie française ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Ce que l’on peut dire d’abord c’est que tout semble réussir au Qatar, propriétaire du PSG. En s’imposant hier soir 1 à 0 face à Saint-Etienne, le Paris Saint Germain a remporté le titre honorifique de Champion d’automne de football. Cette victoire est venue couronner l’annonce, le matin même, de l’arrivée probable du milieu de terrain britannique. Polémique : 800.000 euros de salaire mensuel, 14 millions de revenus par an, à quoi il faut ajouter 17 millions d’euros qu’il tirera des recettes publicitaire. "Beckham-business"… Beckham sportif performant ou machine à cash, accompagné de son épouse mannequin Victoria tout aussi lucrative ? Les actionnaires qataris ont mis le paquet pour démultiplier la notoriété du club à l’international.

Concrètement, que peut-on en attendre sur le plan économique ?

Pour l'instant on vit dans l'euphorie du recrutement qui reste à confirmer. Ensuite, il faudra voir l'impact qu'aura tout ce "buzz" sur l'économie réelle. Outre l’image de la marque, les retombées commerciales concerneront essentiellement les vendeurs de produits dérivés, les chaînes de télévision qui achètent les droits de retransmission à prix d'or. Plus anecdotique, il y a le bénéfice qu'en tirera la meilleure agence immobilière de luxe pour proposer au jeune couple et ses quatre enfants un logement à la hauteur. Enfin, le gain pour l’Etat ne sera pas négligeable… du moins, aussi longtemps que Beckham décidera de rester contribuable français, s'il le devient en janvier.

L'arrivée de David Beckham suscite beaucoup de réactions, parfois outrées dans le monde politique... cela est révélateur des relations que nous entretenons avec l’argent.

Beckham sera l’homme le mieux payé de France. Même les plus grands patrons de l'hexagone qui sont très souvent montrés du doigt n’arrivent pas à la cheville (si je puis dire) du footballeur. Le Pdg le plus riche de France, celui de Michelin, Michel Rollier, a gagné cette année moins de 400.000 euros par mois. Beckham gagnera plus encore que le patron de RENAULT Carlos Ghosn ou Bernard Arnault, patron français du leader mondial du luxe LVMH. Autant de dirigeants d’entreprises qui – jusqu’à preuve du contraire (je sais que c’est dur à entendre par les temps qui courent) - créent plus d’emplois qu’ils n’en détruisent. Beckham produira du spectacle, galvanisera les foules, vendra très probablement beaucoup de tee-shirts produits en Chine, au Sri Lanka ou en Indonésie au prix du dumping social que l'on sait.
800.000 euros par mois, c’est 600 fois le SMIC... à ce prix, espérons que le prodige, bientôt âgé de 37 ans, permettra au PSG de regagner sa note AAA.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.