Tout Info, tout éco, France info

2008 : Gardez le moral !

Pétrole à 100 dollars, menace de récession américaine, retour de l’inflation, moral des ménages en berne : à peine commencée, l’année 2008 est-elle déjà une année perdue ? Ces derniers jours, tous les indicateurs semblent être allumés au rouge. Difficile dans ces conditions de résister au pessimisme ambiant, Emmanuel. Est-ce qu’il reste quand même quelques signaux positifs ?

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C’est vrai, la table du réveillon à peine débarrassée, rarement les vœux de bonne année auront été aussi vite balayés par une déferlante de mauvaises nouvelles. Mais ceux qui enterrent déjà l’année 2008 n’ont-ils pas le coup de pioche facile ? L’économie américaine par exemple. La remontée du chômage outre-Atlantique est bien un signe que la crise bancaire atteint l’économie. Pour autant, le scénario d’une récession américaine n’est pas écrit d’avance. D’abord parce que la Réserve fédérale devrait encore baisser ses taux pour soutenir la machine, ensuite parce que le dollar faible favorise les exportations et donc les carnets de commande de l’industrie américaine. Et quand bien même il y aurait récession, elle pourrait être suivie d’un rebond rapide et n’avoir qu’un impact limité sur le reste du monde. Il y a en effet un autre facteur décisif pour que 2008 ne soit pas une si mauvaise année que cela : l’économie est tirée par la croissance de pays émergents comme l’Inde et la Chine, qui ont maintenant une capacité de développement autonome. Un ralentissement dans les pays les plus développés devrait être amorti par la formidable montée en puissance du continent asiatique. Ce dont nos entreprises françaises peuvent tout-à-fait profiter. Songez par exemple que le groupe Accor prévoit d’ouvrir en Chine 16 hôtels Ibis cette année, un tous les quinze jours en 2009…

Justement, pour la France, la ministre de l’Economie Christine Lagarde a reconnu sur France Info qu’on devrait avoir plus d’inflation cette année. Ca n’incite pas vraiment à l’optimisme ?

Là aussi, c’est vrai que le début d’année va être difficile, avec la hausse de l’essence, du gaz et de l’alimentation. Mais même autour de 2%, le dérapage des prix en France reste contrôlé. Rien à voir avec la spirale des années 70 ! Et on ne peut pas rayer d’un trait de plume les mesures prises par le gouvernement avant même qu’elles aient toutes commencé à s’appliquer. Les nouvelles règles du jeu entre les hypermarchés et leurs fournisseurs – en vigueur au 1er janvier – devraient permettre d’éviter 0,3 point de hausse des prix. Les heures sup, le rachat des RTT, les réductions d’impôt sur l’immobilier ne feront pas de miracle mais vont quand même injecter de l’argent frais dans la consommation. Les chefs d’entreprises restent plutôt optimistes sur leur activité cette année. En 2008, il y a quand même des raisons de garder le moral !

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)