Cet article date de plus de huit ans.

Xavier Durringer : "Les politiques sont des acteurs sans idéologie"

Xavier Durringer est cinéaste et dramaturge. On lui doit une multitude de téléfilms sur Arte ou des films comme "La Nage indienne" avec Karin Viard, en 1993, ou "La Conquête" en 2011, avec Denis Podalydès.
Article rédigé par Philippe Vandel
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Xavier Durringer © Editions Le Passage)

Xavier Durringer vient de sortir son premier roman, "Sfumato" (éditions Le Passage). Le sfumato, c’est la technique employée par Léonard de Vinci et les peintres de la Renaissance pour donner à leurs toiles des contours vaporeux. Technique que l'on retrouve dans La Joconde. Mais si Xavier Durringer souhaite garder une part de mystère autour de son roman, il y raconte avant tout sa vie, sans que ça devienne pour autant une autobiographie. Il y raconte notamment sa folle jeunesse quand, banlieusard, il cherchait à monter sur Paris pour s’incruster dans des soirées où la drogue et la prostitution faisaient partie de la fête.

S’il est beaucoup question de marginaux (truands, drogués, dealeurs, …) dans son livre, Xavier Durringer est aussi critique également du monde politique ! Dans son dernier film, "La Conquête", il raconte les coulisses de l’accession de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. Pour lui c’est une évidence, la politique est avant tout un spectacle !

Xavier Durringer voit les hommes politiques comme des acteurs
Xavier Durringer explique qu'il a écrit ses premiers textes pour ne pas péter les plombs
Xavier Durringer répond à ce qu'il s'est dit sur lui dans la presse.
  ("Sfumato" de Xavier Durringer)
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.