Tout et son contraire, France info

Roselyne Bachelot , de la politique au Grand 8

Heureux hasard : c'était la sainte Roselyne quand Philippe Vandel recevait Roselyne Bachelot (en janvier dernier). L'ex-député RPR puis UMP et ancienne ministre de l'Environnement, des Sports mais aussi de la Santé, a commencé sa carrière sous Chirac, l'a poursuivie sous Sarkozy. Et elle l'a arrêtée sous Hollande pour en débuter une autre du côté de la télé.

(©)

Elle est depuis juin sur D8 dans le rendez-vous quotidien Le grand 8 , présentée par Laurence Ferrari avec, notamment, Audrey Pulvar. 

Roselyne
Bachelot a fait ses études chez les bonnes sœurs, à Angers,  au
pensionnat de l'institution Sainte Agnès, de la sixième jusqu'au bac.
Elle est entrée en sixième à huit ans seulement. Et mis à part cette
précocité, elle était une vraie petite peste. Il en reste quelque
chose de cette jeunesse rebelle. Roselyne Bachelot est coutumière de ce
qu'on appelle en politique des "gaffes". Sauf que pour elle, elles n'en
sont pas.

Exemple en novembre 2003. En direct sur une radio, un
journaliste cherche à confirmer la rumeur selon laquelle le président
porte un appareil auditif. Elle répond : "Il me semble que oui ".

Trois heures plus tard, le porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé déclare solennellement : "Un Sonotone ? Il n'en porte évidemment pas ."

 

(©)