Tout et son contraire, France info

Popeck : "J’ai échappé à l’Holocauste"

Cet humoriste moustachu à chapeau melon s'est fait connaitre en râlant tout temps avec un accent yiddish. Il est aujourd'hui à l'affiche de la nouvelle pièce de Laurent Baffie "Toc Toc".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Popeck aux "Eternels du lire" à Orléans, le 16 Octobre 2014 © Maxppp)

Pour cette pièce de théâtre qui reprend à Paris au Palace jusqu’en Mai, Popeck insiste, il a laissé son accent yiddish de côté pour être au plus près du rôle qu’on lui a proposé !

Cet accent dont il parle, il le doit à son père qu’il imitait déjà jeune pour se faire remarquer. Il raconte d’ailleurs avoir échappé à l’holocauste en le suivant  "Ma chance ,c’est que mon père ne s’entendait pas avec ma mère, je suis parti avec mon père, si j’étais resté avec ma mère je serai plus là ! "

Popeck a fait les cours simon ou il reçu notamment le prix Marcel Achard mais cette récompense comme il l’explique a été plutôt un handicap pour se faire connaitre mais heureusement la télévision s’intéressera à lui, mais avoue y avoir fait trop l’imbécile, d’être pas assez bon pour être encore aujourd’hui invité dans des émissions de variétés.

Popeck : "Je suis certainement mort pour les médias".
--'--
--'--
Popeck explique que l’humour yiddish a disparu !
--'--
--'--
Popeck raconte qu'il porte toujours le même chapeau depuis 1968.
--'--
--'--

(Popeck aux "Eternels du lire" à Orléans, le 16 Octobre 2014 © Maxppp)