Tout et son contraire, France info

Marcel Rufo : "Il faut être un parent moyen"

Marcel Rufo, pédopsychiatre, spécialiste de l'enfance et de l'adolescence, présente "Allo Rufo", tous les matins sur France 5. Il vient de publier un ouvrage qui va passionner les parents qui s'inquiètent pour la scolarité de leurs enfants : Tu réussiras mieux que moi, sous-titré : Craintes et désirs d'école, chez Anne Carrière.

avatar
Philippe VandelRadio France

Mis à jour le
publié le

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"La pression est totale au niveau des parents. L'école
a pris une importance incroyable, beaucoup plus que lorsque nous étions enfants.
Maintenant, c'est la seule chance d'avenir vécue par les parents, elle est
essentielle pour eux,
" explique Marcel Rufo.

Le bac pro, la clé du bonheur ?

Dans son dernier livre, il raconte dans la préface que quand
il avait 12 ans, sa mère, qui n'avait que le certificat d'étude et vendait des
fruits et légumes sur un marché,  le réveillait pour lui faire réviser le
latin.

"La pression compte. Il n'y a pas de réussite sans
volonté et sans effort. La réussite c'est un effort.
"

Il parle des grandes écoles, Normale Sup, Sciences-Po,
l'ENA, Polytechnique. Le rêve de tous les parents et de tous les élèves. Et pourtant,
il remarque dans son livre que les élèves les plus heureux  qu'il a
croisés sont ceux du bac professionnel : "Ils ont senti le souffle du
risque, ils ont rebondi et ils ont eu une deuxième chance de réussite
", raconte le pédopsychiatre.

"Laissez les vivre ! "

Marcel Rufo raconte des cas concrets, suivi par leur
interprétation. Cela va de la maternelle jusqu'au lycée. Mais cela
commence même par l'échographie.

Quand vous refermez le livre, vous êtes
perplexe, car Rufo dit en substance aux parents : "Ne mettez pas la pressions
sur vos enfants, laissez les vivre !
". Mais, si vous achetez le livre c'est
justement que vous voulez vous en occuper.

"Il faut être un parent moyen. Pas trop mais pas trop
peu. Finalement, les parents qui valent 12/20 sont des parents géniaux.
"

Le foot

En 2007, Marcel Rufo déclarait qu'il fallait donner aux
footballeurs un minimum de culture générale. Les joueurs de l'équipe de France de rugby ont un
orthopédiste, un médecin généraliste, un expert comptable, dans leur équipe, ce qui n'est pas le cas dans le foot.

"On
devrait imposer dans les écoles de footballeurs qu'ils passent le bac et qu'ils
fassent de la culture générale
, estime notre invité. Cela ne suffit pas d'être bon avec les pieds, c'est
un peu plus haut que se joue l'humanité.
"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)