Tout et son contraire, France info

Macha Makeïeff : "J'aime aller de l'avant"

Macha Makeïeff, femme de théâtre, directrice du Théâtre de la Criée à Marseille, metteuse en scène, mais surtout créatrice, avec Jérome Deschamps, des Deschiens sur Canal+, série qui a révélé notamment Yolande Moreau, Bruno Lochet ou François Morel. Elle vient de  mettre en scène Ali Baba.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Macha Makeïeff a réécrit Ali Baba avec Elias Sambar,
historien et poète palestinien. La grotte est devenue un containeur sur le port
de Marseille. Assez politiquement correct. C'est Black Blanc Beur. Il y a
un type qui rackette Youssef : Chef des requins, le mafieux des mafieux, le
sublime Caïd. Mais tous les voleurs ont un ennemi commun : les Chinois. Et là,
quand il s'agit de dénoncer les Chinois, cela ne pose aucun problème, personne
n'y voit de racisme.

"Il y a dans ces contes et dans la fantaisie quelque
fois des dénonciations. C'est un spectacle totalement fraternel par sa
fantaisie. La morale est totalement élastique, personne ne domine moralement l'autre
et tout le monde s'accommode.
"

Les Deschiens

"Quelque chose de l'esprit des Deschins se perpétue,
une espèce d'insolence, de goût de l'humanité et de la fragilité. On continue à
se raconter des choses, mais réunir cette troupe-là, je ne sais pas. J'aime
aller de l'avant.
"

François Morel était le comédien emblématique de la série,
mais il a fini par partir. "Il a un univers à part entière. C'est quelqu'un
d'extrêmement doué, je le rêvais comme un acteur dramatique. Il y a une barre
noire chez François, mais parfois il la fuit.
"

Les Deschiens étaient adulés mais une critique récurrente disait
que c'était de l'humour de classe. La classe supérieure qui se moquait des sans
grade, la France d'en haut contre la France d'en bas."

"C'est un peu de vue de confort moral qui ne vaut pas
cher. Je ne vois pas en quoi les personnes qui vivent à la campagne, les
personnes fragiles, ou les bourgeois cassés seraient des ploucs. Ce que j'aime
c'est la part d'humanité et notre difficulté à vivre, à avoir un destin.
"

Marseille

Macha Makeïeff est directrice du Théâtre de la Criée à
Marseille
. Lors de sa nomination, Patrick Mennucci avait déclaré qu'elle avait
été nommée par l'Elysée. Une situation peu confortable pour commencer. "On
est dans une totale solitude et étonnée par la rumeur. Je ne pense pas que
Nicolas Sarkozy s'intéresse à la Criée. J'ai été nommé par Frédéric Mitterrand.
"

On parle beaucoup de violence à Marseille mais Macha Makeïeff
ne la ressent pas. "Ce n'est pas une chose que l'on ressent physiquement,
mais c'est vrai qu'il y a des problèmes de chômage dans cette ville, de misère
morale. A Marseille, nous sommes tous ensemble et il y a un brassage social,
géographique, et les choses se ressentent et se voit plus qu'ailleurs.
"

(©)