Cet article date de plus de neuf ans.

Laurent Garnier est-il "toujours cohérent à 47 ans?"

écouter (5min)
Pionnier français des musiques électro, DJ, mais aussi compositeur et producteur de musique électronique, Laurent Garnier a obtenu une victoire de la musique. C'était en 1998. Il fut le premier lauréat de la catégorie "électronique/dance".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Laurent Garnier est quelqu'un qui compte énormément dans le
milieu, dans le monde entier. Il est considéré comme une référence. Il a ouvert
la voie à des DJ connus sur toute la planète comme David Guetta, Bob Sinclar ou
encore Martin Solveig. Laurent Garnier a mixé partout où cela comptait comme à
Manchester à la fin des années 80, à Détroit dans les années 2000, à Berlin, à
Ibiza...

Il a beaucoup contribué à faire comprendre que cette musique
peut être autre chose que du boum-boum-boum. La preuve : il est allé jusqu'à
jouer à la prestigieuse salle Pleyel où il a donné un concert avec son big band
en 2010. C'est le grand écart. Il peut être écouté aussi par les gamins
dans les rave-parties que par les bourgeois du 8e arrondissement, par les
touristes, et par les puristes.

Laurent Garnier a publié un livre, d'abord sorti en 2003. Ce
livre raconte à la fois votre vie et l'histoire de ces musiques : Techno/House
Music/NuJazz. Le livre s'est vendu à 15.000 exemplaires au point que la maison
Flammarion vient de le rééditer avec un nouveau chapitre en bonus. Et une
bande-son incroyable. Ce livre a été salué par toute la critique. Même
l'hebdomadaire Elle note qu'il n'hésite pas à évoquer des sujets qui ne
font pas forcément plaisir sur le papier : la drogue, l'argent, la violence.

Vous apprendrez au cours de ces entretiens que le père de
Laurent Garnier a failli l'inscrire pour 6 ans dans une école militaire, que
parmi ses petits boulots, il a été le valet de pied de l'ambassadeur de France
à Londres, que plus ça va, plus il a le trac quand il prend les platines
(comme les grands comédiens de théâtre), qu'il écoute près de 1000
morceaux par semaine.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.