Tout et son contraire, France info

Gilbert Rozon : "Je suis devenu un monument de gentillesse"

Gilbert Rozon fait partie du jury de l'émission de M6 : La France a un incroyable talent. Il est celui qui a la dent la plus dure et n'est pas là par hasard. C'est lui qui a créé le festival Juste pour Rire, dont l'édition de Montréal est le plus gros festival d'humour du monde.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Ce soir, c'est la finale d'Incroyable talent, dont il est un
peu la star. Il a trouvé que cette huitième édition était un peu moins
bien que les précédentes : "C'est comme le vin, il y a des années
extraordinaires, mais cette année j'ai l'impression qu'ils ont moins bossé pour
certains d'entre eux, mais cela va faire une belle finale.
"

Polémique

Certains candidats ne sont pas français et cela crée des
disputes. Pour Gilbert Rozon, "on est en Europe, on est ouvert sur le
monde, et bien sûr que la majorité doit parler français, mais cela me réjouit
de voir des Québécois, de Belges, des Suisses, des Ukrainiens. Moi j'appellerai
cela Incroyable talent.
"

Le producteur Gérard Louvin a lancé une polémique qui le
concerne : il y a quelques semaines on a vu une fille faire un numéro
incroyable en roller (Amy G). Non seulement elle est américaine, mais en plus
Gilbert Rozon l'avait fait travailler il y a quelques années en tant que
producteur. Donc on ne peut pas dire qu'elle débute. Mais surtout Rozon est
juge et partie. Il se défend.

"Dans une année, je dois produire 1.000 à 1.200
artistes et je dois avoir 200 shows. Je ne sais même pas qui j'ai sur scène.
Parfois, je vais à Londres une semaine pour voir mes spectacles et rencontrer
mes artistes. Si le problème est de n'avoir rien dit, la prochaine fois je
le dirai.
"

La gentillesse

Le fait d'être reconnu par le grand public l'oblige à être
gentil. "Je ne suis pas toujours gentil, mais quand je me retrouve face
à quelqu'un qui n'est pas sympathique je suis obligé d'être gentil, parce que
sinon il va dire à tout le monde que je ressemble à l'émission et que je suis
dégueulasse. Je suis devenu un monument de gentillesse, je suis une espèce de
Michel Drucker de la production de spectacle et je vais finir par m'habituer à
ce personnage.
"

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)