Tout et son contraire, France info

Gérard Louvin : "J'ai le droit de dire ce que je pense"

Gérard Louvin, producteur de télévision et de spectacles, a démarré comme directeur artistique de Claude François. C'est lui qui a lancé Alain Chanfort, Lio, Florent Pagny, Michel Leeb, Pierre Palmade et beaucoup d'autres.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Gérard Louvin a produit plus de 2.500 émissions parmi
lesquelles : Sacrée soirée, Ciel mon mardi, Sans aucun doute, Miss France,
Intervilles, L'ile de la tentation, Greg le millionnaire
... Il a aussi été directeur
des variétés de TF1. 

Il participe à l'émission Touche pas à mon poste sur D8 où il a des prises de position parfois radicales qui lui valent de se facher avec ses amis. "Dire la vérité à un ami c'est lui rendre service . J'ai le droit de dire ce que je pense ", explique-t-il.

Au sujet de la télé-réalité certains jeunes disent : "C'est trop nul, on adore ça ", alors qu'en général on regarde ce que l'on aime ou trouve intéressant. "La génération des 16-17 ans ne regarde pas la télévision et tout ce qu'il regarde sur internet, très souvent c'est de la merde et ça les amuse. Ils en sont conscients ", estime-t-il.

En 1991, Gérard Louvin a adopté un petit cambodgien qui a maintenant 26 ans. On parle beaucoup du mariage pour
tous, et de la l'adoption d'enfants par des couples homosexuels : "L'adoption je ne peut être que pour. J'ai été le deuxième père célibataire à adopter un enfant. " Gérard Louvin n'a pas d'avis sur la mariage homosexuel et sur le mariage en général. "Si on me demande si je suis pour le mariage ou contre, je ne sais pas. "

Gérard Louvin ne
laisse rien au hasard, toujours en avance à ses rendez-vous et qui a en
plus ses gris-gris à lui. Il croit aux voyantes. Il raconte que
lors d'un rendez-vous très important avec Pierre Lescure, à Antenne 2, la voyante lui a demandé mettre du gros sel dans la pièce. Ce qu'il a fait : "Je suis allé dans son bureau et je lui ai serré la main. Ensuite, j'ai mis un peu de gros sel à droite, de gros sel à gauche, et je suis reparti sans qu'il le sache. Ca m'a porté bonheur, il m'a appelé deux jours après en me disant que mon projet était très bien. "

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)