Tout et son contraire, France info

Claude Villers : "On m'avait dit : "Tu ne feras jamais de radio"

Journaliste, Claude Villers est aussi une légende de la radio: il a passé 40 ans à France Inter de 1964 à 2004. On lui doit les émissions Le tribunal des flagrants délires avec Pierre Desproges, Pas de panique ou encore Je vous écris du plus lointain de mes rêves.

(Depuis son départ de France Inter en 2004, Claude Villers dit ne ressentir aucune nostalgie : "Il faut savoir s'arrêter" © MaxPPP)

Journaliste, Claude Villers l'est depuis son plus jeune âge si l'on peut dire... Il a en effet été le plus jeune titulaire de la carte de presse, en 1961, alors qu'il n'avait que 17 ans et demi. Il aurait bien pu arrêter la radio s’il n’était pas parti rejoindre sa petite copine de l’époque à New-York. 

Après des expériences plus ou moins fructueuses en France, c’est au bureau new-yorkais de l’ORTF qu’on lui donnera sa véritable première chance. Claude Villers couvrira ensuite des grands évènements comme les premiers pas de l’homme sur la lune, la mort de Martin Luther King ou le festival Woodstock (sans l'aval de sa rédaction).

Claude Villers raconte comment il est devenu catcheur
--'--
--'--
Claude Villers raconte qu'il est allé couvrir Woodstock contre l'avis de ses chefs
--'--
--'--
Claude Villers explique pourquoi il souhaite qu'on place de la publicité sur les chars de l'armée
--'--
--'--

(Depuis son départ de France Inter en 2004, Claude Villers dit ne ressentir aucune nostalgie : "Il faut savoir s'arrêter" © MaxPPP)