Cet article date de plus de sept ans.

Cerrone : "J’étais un grand provocateur"

Cerrone est musicien. Il est le père de la disco en France, l'équivalent de Georgio Moroder en Italie, ou Nile Rodgers aux Etats-Unis. Cerrone a été nommé cinq fois au Grammy awards. Il est l’invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire.

Article rédigé par franceinfo, Philippe Vandel
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min
Le musicien français Marc Cerrone lors du festival de Cannes en mai 2016  (VALERY HACHE / AFP)

10 ans après sa dernière production studio, Cerrone vient de sortir un nouvel album baptisé Red lips. Il a aujourd’hui 64 ans et raconte qu’il est maintenant le plus vieux dans les lieux où il se produit sur scène.

A ses débuts, Cerrone n’avait pas de maison de disques, il a dû se construire son univers musical tout seul alors il n’a pas hésité à choquer les gens qui s’intéressaient à sa musique au début pour qu’on parle de lui.

J’ai mis des nanas nues sur des frigos avec de la coke au sol"

Cerrone

sur franceinfo

Son côté provocateur, Cerrone le revendique. "Je ne l'étais pas autant que Gainsbourg mais j’étais un gros provocateur" dit-il au micro de Tout et son contraire.  Cerrone a composé également le générique de l'émission de TF1, Star Academy. Il est resté à l'antenne pendant cinq ans, mais il explique n’avoir jamais été invité dans l’émission.  "Au bout de la cinquième année je me suis un peu vexé, j’ai dit j’arrête là, j’ai des couilles tant pis pour mes droits d’auteur" raconte Cerrone.

Un bras d'honneur à TF1 

Le compositeur entendait montrer qu’il est un artiste libre pour qui l’argent n’a pas plus d’intérêt que ça. En 2005, il a même raconté au journal France Soir"Tout le monde croque du pognon sur la Star Ac, et le public, lui, gobe".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.