Cet article date de plus de huit ans.

Angelique Kidjo : "Je passe parfois pour une extraterrestre"

écouter
Angelique Kidjo est une chanteuse africaine, franco-béninoise. Elle a remporté un Grammy Award en 2007 pour son album Djin Djin. Time magazine voit en elle "la première diva africaine" et The Guardian l'a classée parmi les 100 femmes les plus influentes au monde. Son 11e album s'appelle Eve.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Angelique Kidjo)

 Le fait de remporter un Grammy Award a changé beaucoup de choses pour Angelique Kidjo. "Ma présence aux Etats-Unis est beaucoup plus visible, les spectacles se sont beaucoup plus remplis. Pour  Djin Djin , j'ai fait pas moins de 200 concerts sur l'année. "

Eve  parle de la beauté et de la résilience des femmes africaines parce que "souvent quand il y a un problème en Afrique c'est toujours la misère qui est collée à leurs baskets. Or les femmes d'Afrique, c'est beaucoup plus que cela. Même celles qui ont connu le pire ont toujours le sourire et la beauté. Ces femmes ont une résistance dans la durée qui m'épate. "

Sa musique

Elle est souvent classée en world music au lieur d'être classé en musique africaine. "Ce terme c'est un foutoir, cela n'a pas de sens. J'aimerais que toutes les musiques soient de A à Z, pas de catégories. On fait des catégories en croyant rendre service au public, mais on l'infantilise. "

Le Bénin

Angelique Kidjo quitte le Bénin à 23 ans à cause de la dictature communiste. Un peu avant elle avait enregistré Pretty , son premier album. Cela lui a permis de commencer une carrière en dehors du Bénin. "J'ai toujours évité les invitations du pouvoir en place. J'ai quitté le Bénin parce que je ne voulais pas écrire de chansons de propagande pour le parti politique au pouvoir. "

Aujourd'hui, elle se sent plus libre en tant qu'artiste aux Etats-Unis qu'en France parce qu'elle peut choisir sa direction artistique. En France, on est tenu de répondre à des critères pour être accepté, estime-t-elle. "Artistiquement on est libre, mais quand on est Africain on n'est pas libre. Ici, on me disait toujours que je n'étais pas assez africaine. Moi j'ai grandi dans une famille où mon père m'a dit qu'il n'y avait pas de frontière dans la musique. "

Le racisme

Angelique Kidjo est partie s'installer aux Etats-Unis en 1998. C'est là qu'elle vit, avec son mari, français et blanc. Elle raconte avoir été parfois "considérée comme une extraterrestre ".  

"Quand on était dans la rue à New York et qu'il me tenait la main, les gens s'arrêtaient avec de gros yeux et dès qu'ils nous entendaient parler français cela devenait acceptable. Mais m ême dans le milieu de la musique, la ségrégation est une réalité. "

Ses prochaines dates de tournée

Elle sera le 14 octobre à Paris à la Cigale, mais auparavant à Lisbonne le 29 mai, à Rabat au Maroc le 1er juin, en Guadeloupe à Marie-Galante le 7 juin, en République Dominicaine le 8 juin, à Los Angeles le 20 juin, à San Francisco le 21 juin, puis elle enchaîne les dates aux États-Unis : Seattle, Victoria, Salt Lake City, Boulder dans le Colorado, Aspen, et au festival de musique de l'île de Vancouver, au Canada, le 11 juillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.