Tout est politique, France info

Tout est politique. "Nous sommes dans une forme de guerre civile intellectuelle" face à la montée des extrêmes en Europe estime le député LREM Pieyre-Alexandre Anglade

Les invités de "tout est politique" sont revenus jeudi soir sur le "retour" de Marion Maréchal et sur la montée des extrêmes en Europe.

Pieyre-Alexandre Anglade, député LREM de la 4e circonscription des Français établis hors de France, était l\'invité de \"tout est politique\" jeudi 31 mai sur franceinfo.
Pieyre-Alexandre Anglade, député LREM de la 4e circonscription des Français établis hors de France, était l'invité de "tout est politique" jeudi 31 mai sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Alors que Marion Maréchal a annoncé la création d'une académie de sciences politiques à Lyon et que Marine Le Pen tend la main à Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) pour les élections européennes, le député LREM de la 4e circonscription des Français établis hors de France, Pieyre-Alexandre Anglade, estime que l'opposition aux extrêmes prend la forme d'une "guerre civile intellectuelle".

L'extrait

franceinfo : Il y a du mouvement dans le paysage de la droite française en ce moment ?

Pieyre-Alexandre Anglade : L'accord ne s'est pas encore formalisé entre Nicolas Dupont-Aignan et le Front National, mais c'est en cours. Mais au niveau européen, je note que nous sommes dans une forme de guerre civile intellectuelle. Il y a aujourd'hui un cocktail assez inquiétant en Europe qui est celui des égoïsmes nationaux d'un côté, et une fascination pour les régimes autoritaires et les démocraties illibérales. Ce mélange qui est en train de prendre forme en Europe est extrêmement inquiétant et il y a donc la nécessité d'apporter une réponse politique en Europe qui aujourd'hui ne vient pas. Et c'est tout l'enjeu des élections européennes de 2019. Sur le Front national, je note que le socle, la base reste relativement solide. En revanche, les dirigeants du parti, et Marine Le Pen la première, semblent tous KO debout. On ne sait pas où ils vont.

Brigitte Kuster : Les Républicains sont un groupe politique important à l'Assemblée, le premier de l'opposition. Le Front national existe, Marine Le Pen est élue, mais l'entendez-vous à l'Assemblée nationale? Je veux bien que l'on imagine des scénarii. Marion Maréchal aura certainement plus de capacités à capter la lumière médiatique parce qu'elle arrive avec une démarque qui se veut originale, mais qui a de quoi inquiéter lorsque l'on entend parler d'un "institut des droites". Tout ça ne me rassure pas du tout, et ce rapprochement dont certains voudraient qu'il ait un jour lieu sur toutes les droites, il n'en n'est même pas question. Les Républicains ont leur voix et leurs valeurs à porter. Comme d'autres l'ont dit avant moi : l'extrême droite est le pire ennemi de la droite. Cette passerelle ne peut pas exister à l'heure actuelle.

Les invités

Pieyre-Alexandre Anglade, député LREM de la 4e circonscription des Français établis hors de France

Brigitte Kuster, députée LR de la 4e circonscription de Paris

Younous Omarjee, député européen de La France insoumise

Gilles Bornstein, éditorialiste politique de franceinfo

Pieyre-Alexandre Anglade, député LREM de la 4e circonscription des Français établis hors de France, était l\'invité de \"tout est politique\" jeudi 31 mai sur franceinfo.
Pieyre-Alexandre Anglade, député LREM de la 4e circonscription des Français établis hors de France, était l'invité de "tout est politique" jeudi 31 mai sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)